AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Scintillating and inspirational conversation. + Charly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Scintillating and inspirational conversation. + Charly Sam 21 Déc - 18:58

charly&elwyn ₰ different people.

I am going home forever and ever more. No I was never born and there's no such thing as home. We used to stand so strong that's why the others have gone. Different person, different argument, in my shadow, no more compliments. One more person breaking the rules again, I'm still waiting for someone else to join in. ▲ Biffy Clyro - Different People.


Aucune idée du jour qu'il était. Encore moins de l'heure qu'il était. Tout ce qu'Elwyn savait à l'heure actuelle, c'était qu'il avait passé la matinée à changer des paramètres dans le réseau internet de la bibliothèque, que du fun en perspective. Il avait même fini par installer deux, trois conneries sur les machines et retiré les interdictions pour jouer à Angry Birds et des jeux du type. On était dans un lieu d'études certes mais si on n'avait même pas le droit de se détendre entre deux bouquins, où allait le monde? Bon, ok, sur ce coup là, il n'avait pas totalement respecté le cahier des charges mais ce n'était pas la vieille chouette qui servait de bibliothécaire qui s'en rendrait compte, en tout cas, pas avant une dizaine d'années. Si elle tenait jusque là, bien entendu. Rien n'était moins sûr mais bref, là n'était pas le sujet. Elwyn était parti se cultiver entre les rayons de l'endroit et pour lui, c'était un peu la mine d'or du siècle. Il allait pouvoir apprendre des milliards de faits dont tout le monde se fichait et baratiner tout le monde avec ses conneries jusqu'en 2025 au moins. Et c'était ce qu'il préférait: parler. Il avait d'ailleurs tenté des techniques de dragues à la noix sur une blonde fan de Jane Austen. Cela n'avait pas tellement marché, allez savoir pourquoi parler du régime alimentaire des gorilles des plaines d'Afrique de l'est ne bottait pas les blondes mais c'était d'une tristesse en tout cas. Mais tant pis. Elwyn avait pris un livre au hasard avant de s'asseoir joyeusement à une table dans un coin, sifflotant comme un perdu. Quoiqu'il était perdu de manière générale dans la vie alors faire une comparaison était un peu inutile. Heureusement pour lui qu'il ne faisait pas tellement attention à ce que les gens pouvaient dire de lui puisqu'assurément, ce ne serait pas tellement glorieux. On le prenait pour un taré de premier ordre étant donné qu'il parlait seul les trois quarts du temps citant des auteurs totalement inconnus ou alors des faits pêchés sur les sites internet où personne n'allait jamais. C'était Elwyn. Éternellement dans son monde, certainement trop intelligent pour le commun de la population et avec un âge mental tellement bas que même avec une loupe, on n'arrivait pas à repérer sa tignasse de loin. Mais pour le moment, Daniels se contentait de lire un chef d'oeuvre de Ricardo dans le silence total. Le pire, c'était qu'il trouvait cela incroyablement enrichissant, l'économie, cela lui parlait, allez savoir pourquoi, lui qui était diplômé en information du MIT. Mais c'était ainsi. Pendant deux minutes, il entreprit de chronométrer le nombre de mots à la minute qu'il était capable de lire, c'était encore une de ces expériences scientifiques à la noix et il comptait bien faire plusieurs essais avec des gens du coin pour avoir une thèse sous le bras en sortant d'ici. Il suffisait juste de trouver une victime. L'informaticien releva les yeux avant de constater que la blonde le regardait avec des yeux noirs depuis cinq minutes, pas étonnant puisqu'il avait continué de siffler en riant comme un perdu devant son chronomètre. Il devait clairement passer pour un schizophrène qui s'était enfui de l'asile le matin même. Elwyn lui fit un signe de la main et un clin d'oeil avant de se dire qu'il valait mieux ne pas pousser le bouchon trop loin s'il ne voulait pas finir la tête dans la poubelle ou bien... Émasculé. Ce serait bien trop malencontreux. Il se releva de sa chaise pour aller remettre le livre à sa place. Ricardo, certes mais il avait déjà lu la moitié du livre et il n'aimait pas tellement aller jusqu'au bout lorsqu'il s'agissait d'avantage comparatif. Bref, il n'allait tout de même pas reposer le livre en paix sans avoir écrit une connerie sur un post it glissé à l'intérieur. Tout de même, voyons. Un vrai gamin de cinq ans en somme. "Dans un groupe de 57 personnes, la probabilité pour que deux personnes aient leur anniversaire le même jour est de 99 %. Et ni vu ni connu. Le pire, c'était qu'il riait de sa connerie. Comme d'habitude.

Mais Elwyn n'en avait pas totalement terminé avec son escapade dans la bibliothèque. Il avait un chronomètre à faire marcher et toujours une victime à trouver. Avec sa face d'ange, son sourire d'ahuri, il revint dans l'allée principale et s'assit à la première table qu'il trouva. Pour se trouver en face d'un étudiant brun certainement en train de réviser pour ses examens. Mais comme Elwyn était un chieur de première, comme le dirait sa colocataire un gorille difficile à supporter ou bien juste un gland, il n'allait pas pouvoir réviser longtemps. "Tu savais qu'un adulte moyen lisait en moyenne trois cent mots par minute? Du coup, j'ai voulu tester et j'ai commencé à faire quelques statistiques tu vois pour voir si j'étais dans les normes, il s'avère que je suis légèrement au dessus mais il y a encore du boulot." C'était un peu comme s'il parlait tout seul. Enfin, comme d'habitude finalement. On lui avait appris cent fois qu'il y avait des façons pour aborder les gens mais il finissait toujours par tout faire à l'envers. Elwyn tout craché. Ah oui, mince, il fallait se présenter. L'informaticien tendit la main au jeune homme avec son sourire de dandy du jeudi sur le coin de la gueule, comme s'il était tout à fait normal de venir lui parler de vitesse de lecture au milieu de la bibliothèque alors que tout le monde le regardait d'un sale oeil. Surtout cette maudite blonde d'ailleurs. "Je m'appelle Elwyn. Enfin, à ce qu'il paraît. Après tout, on peut être sûrs de rien, tu l'as vu toi ton acte de naissance? Moi non. Mais en même temps, mes parents, je ne les ais pas vu depuis le 17 avril 2011 à 20h22 alors bon, je me vois mal leur demander la preuve que mon identité est bien vraie. Si ça se trouve, je m'appelle Robert ou bien Jean Michel, qui sait? Et toi, même si je sais pas ton nom, tu pourrais très bien t'appeler Barack Obama... Quoiqu'il a l'air d'être rare le nom du président hein. Bon, tu révises quoi là?" Peu importait s'il n'avait jamais vu ce type avant aujourd'hui. C'était Elwyn. Il était sociable. Très sociable. Trop sociable. Très chiant aussi par la même occasion mais c'était comme cela qu'on l'aimait... Ou pas, comme le dirait Carrey certainement.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: Scintillating and inspirational conversation. + Charly Dim 22 Déc - 18:51

It's all part of the game.