AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




avatar

April L. Keynes
• •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 9
ϟ Arrivée à Boston : 14/04/2014


MessageSujet: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Lun 14 Avr - 22:59



April Livia Keynes

Age + 26 Ans Profession + Avocate Statut + Fiancée. Date & Lieu de Naissance + le vingt-huit décembre mille neuf cent quatre-vint huit à Zagreb, CroatieNationalité + croate  Orientation sexuelle + hétérosexuelle Traits de caractère + Froide - cassante - renfermée - polie - serviable - maniaque - maniérée - intelligente - franche - hautaine - riche - rancunière - stratège.Groupe + haters (pour choisir, n'hésitez pas à vous rendre ici. ) A propos des Sons + Elle suit toutes leurs actions, se renseigne sans arrêt sur eux et s'efforce de deviner qui ils sont. Elle les déteste, et ils occupent la majeure partie de sa vie.



Boston & Vous
Depuis combien de temps habitez-vous à Boston? Depuis votre enfance ou êtes-vous nouveau? Elle est arrivée ici il y a deux ans, avec son fiancé. Elle a quitté sa Croatie natale tant pour sa vie de famille que pour sa carrière d'avocate.
Êtes-vous heureux dans cette ville? Elle n'est pas heureuse tout court.
Vous y sentez-vous en sécurité ces derniers temps? Comment se sentir en sécurité dans une ville terrorisée par un groupuscule qui détruit tout sur son passage sans raison apparente ? Néanmoins, elle n'est pas effrayée par leurs actions et compte bien y mettre un terme.
Que pensez-vous des Sons of Liberty et de leurs actions? elle les déteste plus que tout au monde.
Vous sentez-vous menacés par les Sons of Liberty? Ils sont imprévisibles, et elle n'a pas encore trouvé de faille dans leurs agissements, alors oui, elle se sent menacé par leurs prochaines attaques.
Avez-vous été touché par les événements récents? Le marathon par exemple? Ou même l'explosion du bateau?  Son fils d'à peine deux ans a trouvé la mort lors de l'attentat du marathon, l'année dernière. Elle n'était pas avec lui. Depuis, elle se bat contre les Sons.
De quelle façon comptez-vous réagir à tout ça?  April n'est pas folle : elle sait bien qu'elle ne les arrêtera pas seule. Cependant, elle suit les enquêtes avec détermination et use de ses relations dans le monde de la Justice pour faire avancer les recherches. Le seul souci, c'est qu'elle n'a pas vraiment l'intention de les laisser derrière les barreaux une fois qu'ils seront interpellés.



Particularités
C'est une grande maniaque, un des rares points communs qu'elle partage avec sa soeur. - Elle est extrêmement dure avec elle-même, et ne s'autorise aucun écart. - Elle s'efforce de conserver une apparence austère et arrogante. - Elle ne mange pas de viande. - Elle ne supporte pas de ne pas avoir le contrôle sur tout ce qu'elle fait. - Elle est franche, voire cassante quand il s'agit de dire ce qu'elle pense. - Elle va toujours au bout de ce qu'elle fait. - Elle est dotée d'un pessimisme qui la rend difficilement supportable. - C'est une stratège née, elle est très douée aux échecs et possède une intelligence redoutable. - Elle fume comme un pompier, seule dépendance de sa vie.



A propos de vous
Vous connaissiez Indiana ? Ben maintenant va falloir supporter sa soeur   What a Face   


Dernière édition par April L. Keynes le Lun 19 Mai - 15:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas




avatar

April L. Keynes
• •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 9
ϟ Arrivée à Boston : 14/04/2014


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Lun 14 Avr - 22:59


Histoire

April a toujours vécu dans le luxe. Née à Zagreb d’une mère française et d’un père croate, tous deux richissimes héritiers et puissants entrepreneurs, elle est venue au monde dans une maison aux abords de la capitale de la Croatie. Escaliers en marbre, rideaux en soie, couverts en argent. Elle n’a jamais manqué de rien, peut-être d’affection puisque ses parents n’étaient pas vraiment les plus présents du monde. Elle fut éduquée par les meilleurs professeurs d’Europe, apprenant tantôt l’anglais, tantôt la peinture, tantôt le chant et la danse classique. Curieuse et très vive d’esprit, ce fut une élève brillante aux capacités intellectuelles hors du commun. Elle n’a jamais vraiment quittée son monde de confort, car même durant ses voyages à l’étranger, elle était toujours logée dans les meilleurs endroits, avec la meilleure compagnie du monde.

Mademoiselle Keynes, un verre de champagne ?

Volontiers. Ses lèvres effleurent le rebord du verre ciselé tandis qu’elle scrute la salle avec insistance. Elle a cru l’apercevoir, là-bas, au loin. Elle n’a pas le temps de le chercher de nouveau que sa mère la tire par le bras. « Viens t’asseoir, chérie, ton père va faire son discours. » Alors elle obéit, elle s’assied, en remettant en place une mèche rebelle, et se concentre sur la silhouette de son père qui, sur la scène, s’apprête à chanter les louanges de l’entreprise qu’il veut racheter. Les Parisiens fortunés sont tous réunis à cette occasion, ils ne manqueraient jamais une opportunité de sortir de leur boîte les bijoux de famille les plus précieux. Les hommes ont la mine triste, pour sûr qu’ils aimeraient mieux être entre eux plutôt que de devoir supporter leur femme pendant tout un dîner ; alors que ces dernières ne font que jacasser sur les dernières tendances de l’hiver, passant parfois près de la table d’April pour lui demander conseil sur telle ou telle couleur. « Votre nouvel article est époustouflant, April, c’est incroyable ! » glousse une dame qu’elle ne connaît même pas. April ne lève même pas les yeux et lui sourit un « merci » d’une voix froide. Elle ne retrouve pas ce qu’elle veut. Après le discours, les lumières se rallume, et la jeune femme s’empresse de se lever pour repartir à la recherche de.. Ah, enfin. Le voilà, avec son costard Armani et ses chaussures plus chères qu’un pâté de maison dans l’Oaïo. Arborant son plus joli sourire, April se dirige vers lui d’un pas gracieux, bien déterminée à l’aborder. Une fois arrivée près de lui, il lui sourit. « Bonsoir, lui lance-t-elle avec malice. Excusez-moi, mais je crois que l’on s’est déjà croisés, non ? Vous êtes.. ? » Le jeune homme prend sa main et la serre avant de répondre : « Andrea, enchanté mademoiselle. » Elle sourit. « April. »

Elle avait vingt-trois ans quand elle a rencontré Andrea. Elle venait d’obtenir son Master de Droit et suivait à présent des cours de médecine. Elle sortait beaucoup dans les dîners, les cocktails, les soirées mondaines, ce genre de soirée tellement huppée que l’on s’attendrait presque à voir Gatsby lui-même descendre les marches de l’immense maison pour rejoindre les danseurs. Elle était connue et reconnue pour son intelligence, mais surtout pour ses formes qui avaient fait le tour de l’Europe dans les magasines de mode. Sa mère, passionnée de couture, l’avait fait poser pour de nombreux couturiers, lui forgeant une réputation dont April était fière. Elle savait où était sa place, et pour rien au monde elle ne l’aurait échangée contre une autre. Puis son père se fit pressant sur le fait que vingt-trois ans, c’était un âge convenable pour penser à se marier. La brunette avait des tas de prétendants avides d’argent et de pouvoir devant elle, mais elle les écartait tous un par un. Elle a fini par tomber sur Andrea, et a arrêté sa décision. Elle savait que c’était lui qu’elle voulait. Elle a attendu, elle l’a approché, a appris à le connaître. Lorsqu’il partit pour Boston, elle le suivit sans réfléchir. Une fois là-bas, elle annonça sa décision à ses parents. Le mois suivant, ils étaient fiancés, et neuf mois plus tard elle accouchait de son premier enfant, un petit garçon aux bouclettes blondes et aux yeux verts comme on en croise rarement. A cette époque, elle était une jeune femme, aimante, vive et drôle. C'était la femme parfaite incarnée, jolie et serviable que tout le monde souhaite avoir comme amie. C’était tout ce qu’elle avait toujours souhaité. Une vie de famille tranquille, un bébé superbe et un fiancé aimant, une carrière d’avocate et un appartement dans les quartiers chics. Elle ne pouvait pas rêver mieux.

- Asseyez-vous, mademoiselle.
- Je n’ai pas besoin de m’asseoir. Qu’est-ce qu’il se passe ?

Les bras croisés et le visage fermé, elle se tient devant les deux policiers qui lui font face, l’un deux triturant nerveusement ses doigts. Elle a un mauvais pressentiment. Généralement, la police ne vient pas frapper chez vous pour vous annoncer que vous avez gagné au Loto n’est-ce pas ? Elle attend sans réellement contenir son impatience.

- Vous devez être au courant que cet après-midi se déroulait le marathon de Boston.
- Oui. Mon fiancé et mon fils y sont en ce moment.
- Vous n’avez pas allumé la télévision ?
- Vous avez d’autres questions stupides ?

Elle hausse un sourcil, visiblement agacée. Bon sang, qu’il dise ce qu’il a à dire. Elle le fixe d’un œil sévère tandis qu’il se décide à parler.

- Il y a eu une explosion. Des terroristes.. Ont posé des bombes vers la ligne d’arrivée du marathon.

La brunette tressaille.

- Il y a eu beaucoup de blessés.. Votre fiancé en fait partie. Quand à votre enfant, je suis désolé de devoir vous annoncer qu’il est mort. Il a succombé à ses blessures dans l’heure qui a suivi la première explosion, au Boston General Hospital.

L’agent a l’air soulagé d’avoir dit ce qu’il avait à dire. Il ajoute les banalités qui se disent dans ces moments-là, il indique l’avancement des recherches et les personnes à contacter si elle souhaite avoir plus d’informations. Mais April n’écoute plus vraiment. Un sourire crispé sur le visage, elle interrompt le policier d’une voix hésitante.

- Merci d’être venus, messieurs. Je vous appellerais si j’ai des questions.

Ils se regardent, étonnés de ne pas la voir s’effondrer en pleurs ou piquer une crise d’hystérie comme chaque mère qui perd un enfant le ferait. Mais April a depuis longtemps appris à maîtriser ses émotions, et elle ne perd pas son sang-froid devant des inconnus. Elle se dirige vers la porte d’entrée, qu’elle ouvre avec une mine polie.

- Si vous voulez rendre visite à votre fiancé, il est encore à l’hôpital..
- Je ne veux pas lui rendre visite. Passez une bonne journée, messieurs.

Elle referme la porte derrière eux et les observe s’éloigner dans leur quatre-quatre noir qu’on ne pense voir que dans les séries américaines. Elle a du mal à respirer. A dire vrai, elle n’a jamais eu d’échecs dans sa vie. Elle a toujours tout parfaitement contrôlé, de sa carrière à l’éducation de son enfant. Alors quand on lui annonce que des terroristes viennent de tuer son petit garçon, elle ne sait pas vraiment comment réagir. Un rire nerveux s’échappe de ses lèvres. Ça semble tellement irréaliste. Elle finit par s’asseoir et allume la télévision. Les images s’affichent avec violence, toutes les chaînes ne parlent que de ça. Elle zappe dans l’espoir de tomber sur une émission débile, mais de toute façon ses larmes l’empêchent de bien voir, dévalant ses joues silencieusement.


- Bonjour, je souhaiterais parler à Andrea, je vous prie.
- Il n’est pas là.  Elle repose le téléphone en maudissant que la ligne soit restée au nom de leur ancien foyer. Du temps où ils habitaient ensemble. Elle consulte sa montre sans vraiment regarder l’heure, et attrape son paquet de Marlboro sur la table. Le briquet siffle, la flamme jaillit. Elle tire longuement avant de se diriger vers le salon. Ses pas résonnent dans le grand appartement vide. 580m² de solitude. Elle effleure sur son passage des meubles Louis XIV qu’elle a ramené de Paris. Elle ouvre la porte fenêtre et s’accoude au balcon, refermant son peignoir sur elle. Boston. Grande et majestueuse ville, si on l’observe de haut. Pauvre et répugnante, si on daigne s’y intéresser un peu plus. Une ville de débauche, où les junkies pullulent et crèvent sur le trottoir la seringue encore plantée dans la veine. Les gens ne se cachent même pas pour baiser, les prostituées s’exhibent avec fierté en vantant leurs mérites. Elle écrase sa cigarette à moitié consumée et la jette dans le cendrier en forme de rose. Ça fait deux semaines qu’elle n’a pas vu Andrea. Deux semaines qu’il vagabonde elle ne sait où, qu’il ne passe pas un coup de fil. De toute façon elle ne répondrait pas. Depuis l’incident, ils se croisent sans vraiment se voir. Parfois ils mangent ensemble, dans le plus grand silence. Parfois ils couchent ensemble, quand Andrea a trop bu. Il a acheté un appartement pas très loin d'ici, pour ne plus avoir à supporter les reproches d'April. Ils n’ont jamais reparlé de l’explosion. Ils n’ont jamais reparlé de leur fils. Andrea sait juste qu’April travaille sur les Sons, et qu’elle n’en dort pas la nuit. C’est lui qui la rassure lorsqu’elle se réveille en pleurant. Elle surveille leurs actions, elle se renseigne auprès des policiers, elle s’efforce de tout savoir sur eux. Elle s’est fermée à toute discussion sur le tragique incident de l’année dernière, et ne le mentionne jamais lorsqu’elle rencontre une nouvelle personne. Peu à peu, sa vie de couple est tombée en lambeaux, et il lui arrive parfois de céder à la tentation d’avoir d’autres hommes dans son lit, peu encline à renouer avec son fiancé qu’elle tient pour en partie responsable de la mort de son enfant.

 


Dernière édition par April L. Keynes le Lun 19 Mai - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Indiana O. Keynes
• Membrounet bipolaire, spécialiste de la désinhibition •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 162
ϟ Arrivée à Boston : 05/01/2014


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Lun 14 Avr - 23:02

Bienvenue à moi même      

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

+ Remember how beautiful you are +
Rappelez-vous qu'à travers l'histoire il y eut des tyrans et des meurtriers qui pour un temps, semblèrent invincibles. Mais à la fin, ils sont toujours tombés. Toujours. + Mahatma Gandhi            unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Jayden N. Blackwood
• Membrounet serial complexé, spécialiste de la virginité •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 391
ϟ Arrivée à Boston : 05/01/2014


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Mar 15 Avr - 5:16

Mon dieu j'ai hâte de lire tes rps de toi-même à toi-même, spèce de sociopathe

Re-bienvenuuuue   
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Brandon Reynolds
• Admin bien membré, spécialiste maçonnerie •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 1193
ϟ Arrivée à Boston : 09/11/2013


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Mar 15 Avr - 8:35

ça me fait peur

rebienvenuuuuuuuuuuuuuuuue

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

TAZER.
Means for every point you make
your level drops, kinda like its starting from the top, you can't do that...
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Chris P. Izudin
• •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 13
ϟ Arrivée à Boston : 10/04/2014


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Mar 15 Avr - 10:09

Re-Bienvenue Smile

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Darkness becomes me
Dans la vie, il ne faut pas se prendre la tête, il faut prendre la vie au jour le jour simplement. Pourquoi faire la guerre alors qu'on peut faire l'amour ? Oh oui l'amour quel joie.. Mh. Enfin bon je m'égare. Peace.
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Mar 15 Avr - 19:00

Re-bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Sadie A. Kinney
• Admin masochiste, spécialiste du lancée de culottes •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 187
ϟ Arrivée à Boston : 15/12/2013


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Mar 15 Avr - 19:09

MAIS LA SKYZO.
On t'aime quand même va !

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Δ For what it's worth, getting the shit kicked out of you ? Not to say you get used to it, but you do kinda get used to it © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

April L. Keynes
• •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 9
ϟ Arrivée à Boston : 14/04/2014


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Jeu 24 Avr - 21:33

Merci à vous tous les lapins, j'vous aime et j'aime vos fesses.

J'avance lentement mais sûrement  study  
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Ven 25 Avr - 13:02

Welcome Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Indiana O. Keynes
• Membrounet bipolaire, spécialiste de la désinhibition •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 162
ϟ Arrivée à Boston : 05/01/2014


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Sam 3 Mai - 17:27

Je me termine ce soir les lapins, promis juré !!

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

+ Remember how beautiful you are +
Rappelez-vous qu'à travers l'histoire il y eut des tyrans et des meurtriers qui pour un temps, semblèrent invincibles. Mais à la fin, ils sont toujours tombés. Toujours. + Mahatma Gandhi            unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

April L. Keynes
• •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 9
ϟ Arrivée à Boston : 14/04/2014


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Lun 19 Mai - 10:26

J'AI FINIIIIIIIIIIII YOUHOUUUUUU
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Brandon Reynolds
• Admin bien membré, spécialiste maçonnerie •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 1193
ϟ Arrivée à Boston : 09/11/2013


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Lun 19 Mai - 10:30

Ma pouleeee je m'occupe de lire ça

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

TAZER.
Means for every point you make
your level drops, kinda like its starting from the top, you can't do that...
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Brandon Reynolds
• Admin bien membré, spécialiste maçonnerie •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 1193
ϟ Arrivée à Boston : 09/11/2013


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Lun 19 Mai - 10:35

C'est parfait ma poule t'as très bien utilisé le contexte en plus j'adore faut juste que tu me remplisses le truc "à propos des sons" dans la première partie de la fiche t'as oublié please

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

TAZER.
Means for every point you make
your level drops, kinda like its starting from the top, you can't do that...
Revenir en haut Aller en bas




avatar

April L. Keynes
• •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 9
ϟ Arrivée à Boston : 14/04/2014


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Lun 19 Mai - 15:22

Ahhh ouais ça avait changé j'avais pas vu. Voilà c'est fait mon lapin.   

Merci d'avance   
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Brandon Reynolds
• Admin bien membré, spécialiste maçonnerie •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 1193
ϟ Arrivée à Boston : 09/11/2013


MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart. Lun 19 Mai - 17:26


Bienvenue sur BTP

Félicitations mon petit sucre d'orge, tu es validé(e).


Parfaiiit franchement you rock j'ai hâte de rp avec ce nouveau perso original muahaha
T'as gagné le droit de m'écouter sagement blablater pendant trois minutes top chrono, histoire de savoir ce qui te reste à faire.
✘ Si c'est pas déjà fait, tu peux remplir ton petit profil histoire d'être beau comme un camion de pompier tout neuf.
✘ N'oublie pas de faire ta demande de logement pour pas te retrouver à dormir sous les ponts ou dans une tente quechua. Et ta demande de métier, pour payer le loyer c'est mieux d'avoir un job, parce que comme disait ma grand mère, on ramasse pas l'argent par terre, petit vaurien. <3
✘ Et si tu veux des amis, je vais pas te faire la blague périmé du curly, mais juste te dire de poster une demande de lien, reste pas seul dans ton coin roulé en boule, on t'aime.
✘ Si besoin, tu peux aussi te créer ton propre scénario, si tu veux de l'amour, un oncle alcoolique et taré, une sœur cachée ou tout en même temps. Tout est possible, rends-toi juste ici et sors ta plume en folie.


Maintenant que t'as bien travaillé, joue pas ton timide et viens flooder et te détendre un peu, parce que le principal sur btp c'est de s'amuser.

Bienvenue à nouveau


ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

TAZER.
Means for every point you make
your level drops, kinda like its starting from the top, you can't do that...
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
• •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart.

Revenir en haut Aller en bas

April L. Keynes ◮ Remember how you broke my heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boston Tea Party :: Let's introduce yourself :: You're one of us :: Welcome in hell!-
Sauter vers: