AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Sam 1 Mar - 11:01

LIAM & CALEB

Un long soupire et je me débarrasse de mes gants, ma blouse jetable, mes chaussons et tout cet attirail. Après m'être lavé les mains à trois reprises je sors du sas en glissant une main sur ma nuque endolorie. Trois heures d'opérations, une vie sauvée de justesse et une équipe éreintée mais fière d'avoir réussi. En salle de pause je rempli ma tasse ignorant les commentaires joyeux de l'équipe de médecins internes et infirmières, retenant les mots las et amers pour les faire se stopper, que c'est ce que nous sommes supposés faire, que c'est notre boulot et que c'est tout  fait normal de s'acharner pour sauver une vie. Alors je les ignore, de toute façon je ne suis pas le type le plus populaire de l'hôpital, peut être pour mon boulot mais mon attitude froide et sévère laisse à désirer. Je préfère quitter la salle ignorant mon équipe mais également la cardiologie et celui que je n'avais vraiment pas envie de voir à cet instant: Richardson junior. D'un pas lent j'arpente les couloirs me rendant compte que mon paquet de clope est resté aux vestiaires. Après avoir bu une gorgée de café je délaisse ma tasse sur le banc, ouvrant mon casier pour récuperer ma dose de nicotine. Paquet en main je jette un coup d'oeil vers les douches, prevoyant de les rejoindre plus tard pour completer ma pause détente. Il me reste encore 18 heures de garde avant de rentrer chez moi. Mais ma tranquilité est interrompue par la porte qui s'ouvre.   « - félicitations Hannigan! Tu es le héro du jour.»  Je roule des yeux et soupire d'une voix las « -c'est simplement ce que nous sommes supposés faire... m'enfin si tu fais partie de ces gens qui aiment se lancer des fleurs...» je balance ma main d'un geste désinvolte vers la porte qu'il vient de refermer. « - tu peux aller les rejoindre.. je ne ne retiens pas...» Mais je n'apprécie pas son petit sourire en coin, ni sa façon d'avancer vers moi. « - t'emballes pas roméo! » lâchais je en claquant la porte de mon casier. « -je sors de trois heures au bloc, j'suis claqué tout ce dont j'ai envie c'est de me faire une clope dans le silence et prendre une bonne douche...alors vas t'amuser ailleurs ok?» Il fallait que je sorte de la et vite, pas seulement parce que j'avais envie de fumer, mais parce que je voulais pas rester seul avec lui dans cette pièce. Oui je connais trop bien ce type... Je le contournais d'un pas rapide esperant pouvoir gagner l'escalier de secours sans qu'il m'emboite le pas... mais ça c'était une autre paire de manches, Caleb était têtu, en particulier quand il avait une idée en tête.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Caleb Richardson
• Modo requin, spécialiste du chantage cochon. •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 133
ϟ Arrivée à Boston : 24/02/2014


MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Sam 1 Mar - 13:11

Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème
Liam & Caleb
J'étais tranquillement installé dans la salle de pause, une pause qui était assez longue, je profitais d'un moment de calme et je laissais les autres faire le boulot à ma place comme j'ai l'habitude de le faire. Puis mon père passe rarement par ici, j'étais donc tranquille. Je ne me posais pas trop de questions, je buvais mon café étant dans des pensées plutôt lointaines au sujet de mes prochaines vacances, j'avais une idée dans la tête, mais je n'avais pas envie que ma femme soit dans mes pieds, il fallait que je trouve une raison de la laisser à la maison. Une conférence ? Un truc pour le boulot ? Peut-être, je verrais bien plus tard, j'ai le temps pour faire ce qu'il faut. J'entendis du bruit et je vis une équipe arriver et quelle équipe, celle de Liam intéressant. Je restais dans mon coin pour le moment me contentant d'écouter ce qui se disait afin d'être au courant de l'actualité du jour. Une opération réussis en l'honneur de son concurrent premier si on peut dire ça comme ça, intéressant. Je ne m'attendais pas à ce que Hannigan sorte aussi vite de la pièce, ah oui, j'oubliais quel genre d'homme il est. Pas du genre à vouloir faire la fête pour une opération réussie, c'est la routine pour lui. Je posais la tasse de café me levant directement après son départ ayant décidé de le suivre qu'il en ait envie ou non, j'en ai rien à faire. Je poussais la porte des vestiaires quelques minutes après lui sans oublier de la refermer sans m'empêcher de lâcher une petite phrase qui annonçait ma présence. D'ailleurs, sa réponse me fit doucement rire. " - Tu me connais si bien dit donc, j'adore me lancer des fleurs d'ailleurs, j'aurais très bien pu avoir ce moment de gloire pour moi, j'en aurais profité moi au moins au lieu de venir faire mon grognon dans les vestiaires. " J'eus un sourire en coin directement, il a un sacré caractère ce jeune homme, mais c'est plaisant quand même ça lui donne un charme même s'il ne sait pas vraiment être si fort quand je suis dans les parages. " - Ton corps me retient pour toi." Dis-je ensuite. Je m'avançais alors vers lui en ayant bien des idées en tête, mais c'était avant qu'il n'essaie de s'en aller. Malheureusement, ça ne peut être si simple. J'avançais à grand pas posant ma main sur la porte assez rapidement afin qu'il ne puisse par l'ouvrir complètement et sortir de la pièce, je n'allais pas le laisser partir, il est bien trop tard maintenant. " - Non. C'est ici et avec toi que je vais m'amuser. Et j'ai ma façon bien à moi de te détendre. Je ne pense pas que tu ais envie de perdre ton poste pas vrai ? N'oublie pas que c'est moi qui ai le pouvoir et toi, tu ne peux que satisfaire mes désirs." C'est avec un sourire assez fier que je m'avançais un peu plus vers lui posant mes mains sur ses hanches en le regardant attentivement avec un sourire narquois. Oh, je me doute bien de ce qui se passe dans sa tête, je sais qu'il déteste être dans ce genre d'obligation. Enfin, je ne suis pas certain qu'il déteste tellement nos moments, mais c'est quand même plaisant de le voir comme ça. " - Ça te rend tellement sexy d'être énervé. Mh.. Je pense que c'est ce qui me plait le plus chez toi." Je le fis reculer de la porte le maintenant toujours par les hanches. Mon but était de reculer un peu plus vers les douches qui ne sont pas si loin que ça, mais en premier lieu, je le poussais contre le casier juste derrière le regardant droit dans les yeux ensuite. - " Nous allons prendre cette douche ensemble. Ca sera très agréable, tu verras."
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


 When you will realize that the worst thing that happened to you in life is to meet me. Tell you that I have been your best match. I have taught you to be wary of you men like me but not to suffer for them. Look at me and told you that you will never have another man like that.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Sam 1 Mar - 14:07

LIAM & CALEB

Et je déteste autant son petit air hautain que son sourire narquois et son regard rempli de vice et de provocations. Je me demande ce qui m'a pris d'attirer l'attention sur moi cette fameuse fois, parce que maintenant je suis pris au piège. Je me mure dans le silence alors qu'il me fait clairement comprendre que je n'aurais pas mon moment de répis en solitaire. Je lui en aurait bien collé une mais ça risquerait d'engendrer une avalanche de désastres sr ma carrière et ma vie. Alors je me contente de serrer la mâchoire, sentant l'émaile de mes dents grincer. Ses maisn sur mes hanches me donnent la nausée, comment pouvais je m'extirper de ça?   « - Non. C'est ici et avec toi que je vais m'amuser. Et j'ai ma façon bien à moi de te détendre. Je ne pense pas que tu ais envie de perdre ton poste pas vrai ? N'oublie pas que c'est moi qui ai le pouvoir et toi, tu ne peux que satisfaire mes désirs..»  Que faire? Lui cracher au visage? Pas très mature comme réaction right? M'enfin je suis pas le seul dans cette pièce à avoir des trucs à me reprocher hein? Je me contente de rester immobile et plisser les yeux en le dévisageant avec mépris alors qu'il se joue de moi. Tel un pantin désarticulé je le laisse me plaquer contre la porte du casier. « - Ça te rend tellement sexy d'être énervé. Mh.. Je pense que c'est ce qui me plait le plus chez toi.» Avoir des pensées sadiques à son égard fait il de moi quelqu'un de mauvais? Hum.. quoi que coucher avec un homme marié rendrait ma mère furieuse je crois... Je me sens sale et prisonnier d'une impasse. Gardant le silence et mes mains pour moi, tentant de lui faire passer l'envie de fantasmer sur un type qui n'a pas envie de répondre à ces désirs... Mais c'est chose vaine.. regardez le faire et... pour tout avouer ce qui me répugne encore plus, c'est que je parviens tout de même à le trouver attirant, bien qu'il soit méprisable. Bon d'accord c'est peut être à cause ses mains sur mes hanches, son corps contre le miens, le souvenir de ces lèvres gourmandes ou encore son regard aussi enivrant qu'effrayant.  Mais je peine à respirer correctement, tiraillé entre le mépris et l'envie regrettant amèrement mon choix lorsque j'avais décidé de mon plein gré de fricotter avec lui pour la première fois, avant tout ça, avant que je me retrouve tel un oisillons en cage. « - Nous allons prendre cette douche ensemble. Ca sera très agréable, tu verras.» Et si je laisse échapper un rire, il est rempli d'amertume.  « -tu crois?» soupirais je sur un ton dédagineux avant de laisser mes mains glisser sur sa blouse blanche. Alors que Richardson Junior semble apprécier j'en profite pour saisir un pan de sa blouse et le plaquer sans aucune douceur contre le casier. Penchant mon visage vers le siens je murmure entre mes dents « - tu sais ce qui serait agréable Richardson?» un sourire presque sadique étire mes lèvres avant que je ne poursuive sur ma lancée  « - que ce ne soit pas un inconnu qui nous surprenne sous cette douche.. mais papa qui découvre que son fils est une petite salope infidèle et trop radine pour se payer une pute afin d'assouvir ces fantasmes inavoués. » ok j'avais frappé fort, ok je risquais de le payer... Mais je n'allais tout de même pas dire amen à son attitude sans broncher? « -tu crois que t'aurais assez d'humanité pour me laisser mon petit moment de détente?» soufflais je contre ces lèvres avant de le lâcher et reculer en croisant les bras  « -ce serait tellement dommage que je n'arrive pas à la lever n'est ce pas?» ajoutais je en souriant.  « -j'suis sympa je tente d'épargner ton égo surdimensionné Caleb!» Je le regardais de haut en bas avant de soupirer  sans pour autant partir en courant, parce que de toute façon, ce serait inutile... Mais rien que le fait de lui montrer que tout le monde n'est pas à ces pieds me réconfortait un peu.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Caleb Richardson
• Modo requin, spécialiste du chantage cochon. •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 133
ϟ Arrivée à Boston : 24/02/2014


MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Sam 1 Mar - 15:22

Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème
Liam & Caleb
Et moi qui pensait qu'il avait compris ça n'est visiblement pas le cas. Hannigan voulait jouer à ça alors, il voulait me chercher encore plus ? On se demande s'il n'est pas un peu maso parfois, moi qui pensait qu'il me connaissait bien, il lui reste quand même quelques zones d'ombre, on dirait. Je le regardais attentivement pensant qu'il serait consentant durant un moment, mais c'était avant de me retrouver contre le casier se trouvant derrière moi. Je grimaçais directement alors que mes poings se resserraient directement. Je n'aime pas être dans ce genre de position, je n'aime pas me sentir dominé vu que c'est moi qui domine. En tout cas, il n'a pas peur, mais il va falloir qu'il ouvre les yeux, je ne suis pas n'importe qui, ni n'importe quoi je suis Caleb Richardson et je n'ai pas d'ordre à recevoir, c'est moi qui donne les ordres. Cependant, je le laissais parler sans rien dire, je ne bougeais pas non plus. Je prenais simplement connaissance de ce qu'il me disait, des menaces, non, il n'est pas en position de faire des menaces. La balle est dans mon camp. Je me redressais doucement, j'étais calme il y a cinq minutes, mais la haine était montée et ce n'est certainement pas moins qui allait regretter. " - Je vois... Bravo Hannigan, tu te crois malin, mais ça n'est pas le cas. Je pensais qu'on allait pouvoir passer un moment agréable tous les deux sans aucune prise de tête. Il semblerait que tu n'ais pas envie du côté agréable ce n'est pas grave je le garde pour moi, tu n'auras cas t'en vouloir à toi-même." Je le saisis cette fois-ci de force, étant tout de même en colère vis-à-vis du refus qu'il venait de me faire, il cherchait encore des solutions pour se défaire d'une situation où il c'est mis tout seul, le pauvre. Je reculais cette fois-ci un peu plus vers les douches afin que personnes n'entend plus que ça, une dispute ça n'est pas le moment d'attirer l'attention. " - Parce que tu crois que je vais laisser mon père pensé ça de moi ? Si mon père rentre ici, je t'assure que c'est toi qui prendras, pas moi. Il sera facile pour moi de dire que c'est toi qui abuses de moi. Tu penses qu'il préférera croire qui ? Son fils adoré ou un simple employer ? Tu devrais apprendre à te taire et faire ce qu'on te demande, surtout dans ta situation." Je lui lançais un regard assez noir histoire de me faire bien comprendre, mon père me protège quoi qu'il arrive, car il tient à la réputation de sa famille plus qu'à autre chose. Il ne perdra jamais son rang et j'en suis parfaitement conscient et je ne me fais pas trop de soucis par rapport à celui-ci pas pour le moment en tout cas. Je viens détacher le haut de Liam avec un petit sourire en coin en le laissant une nouvelle fois dire des choses qui lui passent complètement au-dessus de la tête. Il haussa un sourcil. " - Tu ne devrais pas t'en faire pour moi, mon humanité et mon égo. Après tout si je suis comme ça, c'est un peu à cause de toi et tes amis. Alors si tu en es là aujourd'hui, c'est de ta faute Liam, rien que de ta faute. Et si tu n'arrives pas à prendre plaisir de cette situation, je n'y suis pour rien, mais je ne me priverais pas parce que monsieur ne veut pas." Je finis de lui retirer la chemise la lançant un peu plus loin, je ne comptais pas le laisser partir prendre un moment de repos, s'il voulait du repos, il avait qu'à le prendre avec moi. Dans le fond peut-être que ça me plaisait tant de résistances, c'est d'autant plus excitant puis le jeune homme devant moi malgré cette rivalité bien présente est un homme qui me plait, c'est difficile à admettre, bien trop difficile alors autant être un simple mec, complètement dingue et visiblement méchant aux yeux des autres.
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


 When you will realize that the worst thing that happened to you in life is to meet me. Tell you that I have been your best match. I have taught you to be wary of you men like me but not to suffer for them. Look at me and told you that you will never have another man like that.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Sam 1 Mar - 20:24

LIAM & CALEB

  « - - Je vois... Bravo Hannigan, tu te crois malin, mais ça n'est pas le cas. Je pensais qu'on allait pouvoir passer un moment agréable tous les deux sans aucune prise de tête. Il semblerait que tu n'ais pas envie du côté agréable ce n'est pas grave je le garde pour moi, tu n'auras cas t'en vouloir à toi-même..»  L'impulsion du moment m'avait évité de m'attendre à ça mais je dois avouer que je l'ai bien cherché. Et quand il m'attrape sans douceur -eh oh doucement grosse brute- pour m'entrainer vers les douches j'entends déja la voix vicieuse qui me chantonne un truc du style: je te l'avais bien dit! Je grimace pour la forme, pas que j'ai super mal mais bon je peux faire un peu de cinéma pour tenter de l'attendrir non? A defaut de pouvoir lui en coller une et m'enfuir en courant dans les couloirs.  « - Parce que tu crois que je vais laisser mon père pensé ça de moi ? Si mon père rentre ici, je t'assure que c'est toi qui prendras, pas moi. Il sera facile pour moi de dire que c'est toi qui abuses de moi. Tu penses qu'il préférera croire qui ? Son fils adoré ou un simple employer ? Tu devrais apprendre à te taire et faire ce qu'on te demande, surtout dans ta situation.» Euuh... Do you know me? Nah parce que j'ai pas vraiment l'habitude de garder ma langue dans ma poche, mais pour le coup je la boucle, mais la c'est juste que je veux pas aggraver mon cas. Je grimace mais cette fois ci c'est un peu plus de la rancoeur qu'autre chose, parce que si il me tient par le chantage faut pas qu'il espère me transformer en marionnette. Bon je le suis un peu mais... je vais pas sourire et lui dire continues comme ça. non? Je soutiens son regard noir et lui renvoit le même après avoir froncé le nez. Richardson si tu savais comme je te hais à cet instant. Me traiter comme ta poupée, ton jouet que tu uses sans ménagement... Mais euh... Qu'est ce que je disais? C'est pas ma faute, si ces doigts agiles détachent lentement les boutons de ma blouse, c'est pas ma faute si mon cerveau à des petits court circuits, je reste un homme right?  « -  Tu ne devrais pas t'en faire pour moi, mon humanité et mon égo. Après tout si je suis comme ça, c'est un peu à cause de toi et tes amis. Alors si tu en es là aujourd'hui, c'est de ta faute Liam, rien que de ta faute. Et si tu n'arrives pas à prendre plaisir de cette situation, je n'y suis pour rien, mais je ne me priverais pas parce que monsieur ne veut pas» J'avale ma salive avec difficulté, et si la culpabilité m'aurait fait presque sortir des excuses sur mon attitude envers lui à la fac , les mots suivant me collent la nausée. peut importe ce que je dise ou fasse il abusera de moi de toute façon. Alors pourquoi ne pas l'écouter et prendre plaisir ? Peut être parce que je ne supporte plus cette pression permanente, peut être parce que son attitude me révulse, peut être parce que celui qui m'attirait me dégoute et me fait ressentir un dégout de moi même. Comme ci je me sentais... sale... Oui parce que j'ai beau être un dragueur invétéré, je n'ai pas pour habitude d'être un briseur de ménages. Ces choses la -même si elles ne me sont pas destinées- bah j'ai tendance à les respecter.   « -tu m'dégoutes Richardson» murmurais je entre mes dents, mais son sourire satisfait et l'emplacement de sa main faisaient perdre toute crédibilité à mes paroles. QUUOOIII?! Est ce que j'y peux quelque chose si son corps contre le mien et sa main glissant dangereusement sur la bosse de mon pantalon me fait de l'effet? Merde je suis qu'un pauvre humain! Même si à cet instant je ressemble à un cafard qu'il menace d'écraser entre ses doigts.  « - fermes la!» sifflais je rageusement alors qu'il ne voulait pas se priver de faire un petit commentaire sur le manque de crédibilité de mes paroles à cause de.... à cause de ce foutu traitre dans mon pantalon!  « - finissons en au plus vite... » murmurais je d'une voix morne, parce que je n'avais pas envie d'y passer la journée et plus vite son affaire serait faite plus vite je serais débarassé de lui. Mon regard n'a rien de tendre lorsque je mes doigts détachent la ceinture de son pantalon pour faire descendre celui ci le long de ses jambes. Et si j'affectionne particulièrement donner du plaisir à quelqu'un , à cet instant je suis plutôt écoeuré par ce que je me prépare à faire lorsque que je le conduit sous la douche, lorsque je me laisse lentement glisser le long de son corps, me retrouvant à genoux devant lui. C'est ironique non? Parce que c'est un peu ce que je suis quand je cède à ces caprices sous la pression du chantage.  Mon regarde se relève un instant vers son visage alors que je découvre le dernier morceau de tissus couvrant son corps. « -j'ose esperer que t'apprécieras au moins ça» soufflais je avec mépris laissant mes doigts et ma bouche s'emparer du fruit de son désir qui me faisait face. Au moins, la je n'avais plus à le regarder, à lui parler... A affronter le type sue j'étais devenu.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Caleb Richardson
• Modo requin, spécialiste du chantage cochon. •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 133
ϟ Arrivée à Boston : 24/02/2014


MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Sam 1 Mar - 22:06

Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème
Liam & Caleb

S'il y a bien une chose dont je suis certain sur cette terre, c'est qu'il est impossible pour un homme de résister trop longtemps à l'envie lorsqu'on se fait toucher par quelqu'un d'autre, surtout par moi, je ne vais pas faire l'innocent non plus. Et je pouvais le voir avec Liam, lui qui me résiste tant alors qu'il a tellement envie. Je pense que son corps et son cerveau ne sont pas vraiment d'accord ça ne doit pas être drôle tous les jours pour lui, mais je n'allais pas faire le con, je prenais la partie qui m'intéresse le plus sur le moment, c'est-à-dire son corps. Oh, je sais aussi qu'il n'est pas très heureux de la façon dont j'ai réagi avec lui, mais quand on me cherche, on me trouve et quand on me dit non, j'agis en conséquence. Puis il a cherché à ce que je devienne un peu plus dur avec lui, il ne faut pas croire que tout est de ma faute, c'est complètement faux. Je n'avais pas envie de devoir me passer de ce corps que je trouve simplement parfait. Puis je n'avais pas envie de me passer de Liam non plus, bizarrement, c'est ce que je trouve intéressant dans cette histoire. Je ne pus que sourire quand je sentis que ses mains se posaient finalement sur moi, pas dans le but de me repousser cette fois, mais dans le but de me faire plaisir. Je le regardais donc un instant avant de reprendre. " Tu as enfin compris qu'il ne servait à rien de résister. Je ne sais pas ce qui te dégoûte tellement." Dis-je directement. En effet, je ne pensais pas être repoussant, et je ne serais pas dans l'obligation de l'obliger à faire des choses comme celle-ci, s'il était resté consentant comme la première fois. Après tout, il avait apprécié notre premier moment pourquoi avait-il changé d'avis ? Parce que je suis un homme marié, enfin voyons comme si ma vie privée comptait pour lui ? Comme si un détail comme ça pouvait faire en sorte qu'il n'ai plus envie. Enfin si c'est peut-être le cas, mais dans ce cas-là, j'en suis vraiment déçu. Je pensais un instant à ça et me rendis compte que je n'avais pas vraiment tort dans ma réflexion. Je le regardais un instant sans rien émettre alors que je le sentais descendre le long de mon corps. Un frisson me parcourt alors qu'un sourire en coin se formait sur mes lèvres. Je n'aurais pas attendu très longtemps avant qu'il finisse par bien vouloir le faire. "Je pourrais te faire plaisir à toi aussi, si tu le veux. Après tout, tu sais que j'aime ton corps." Je venais poser ma main sur l'arrière de son crâne saisissant doucement ses cheveux entre mes doigts alors que je sentis dès le premier contact une bouffée de chaleur m'envahir. Je me mordais doucement la lèvre comme si j'en avais oublié la sensation, cette sensation. Il faut dire qu'il est plutôt doué pour se servir de ses lèvres et d'autre chose aussi, je n'aurais jamais besoin de me plaindre de ses services, autant dire ça comme ça maintenant qu'il préfère se faire prier pour passer à l'action. Je fis aller doucement son bassin ne faisant pas tellement attention à ce qui se trouve autour, il préfère profiter de l'instant, du moment. Je laissais mon regard sur Liam observant attentivement l'homme qui se trouve à mes pieds, ça fait tellement étrange de voir ça sous cet angle, mais ça reste excitant malgré tout. "Dommage que j'ai la bague au doigt, je sais que sans elle, je pourrais obtenir beaucoup plus de toi." Je parlais peut-être un peu trop, mais j'avais besoin de dire des choses. Mais finalement, je préférais me taire. Je penchais la tête légèrement vers l'arrière alors que je me mis à soupirer de plaisir presque immédiatement. Je peux déjà dire que ce qu'il faisait me donnait encore plus envie. Je le laissais continuait avant de doucement venir prendre ses bras pour le faire se lever, je ne comptais pas en rester là, ça n'est pas mon genre, il doit le savoir également. Je ne perdis pas plus de temps pour le faire se tourner vers le mur avant de le plaquer contre celui-ci. Je passais mes mains doucement le long de son corps finissant sur ses fesses, les malaxant légèrement. J'étais plutôt satisfait, d'obtenir ce que je veux. Je venais alors coller mon corps contre le siens laissant mes mains venir se poser au niveau de ses hanches alors que je bougeais lentement mon bassin contre le siens en espérant qu'il puisse avoir des envies lui aussi. Bah oui quoi autant éveillé ses pulsions qui sont sans douter enfuies pas bien loin. "Ne me fais pas croire que je ne te donne pas envie." Dis-je directement au creux de son oreille alors que finis par poser mes lèvres sur sa peau qui reste très chaude. Je descendais doucement mes lèvres dans sa nuque posant plusieurs baisers à ce niveau avant de venir prendre sa peau entre mes lèvres. Je ne suis pas seulement l'homme qui a envie d'assouvir ses pulsions en compagnie d'un jeune homme qui a toujours été mon rival, j'avais aussi envie de marquer mon territoire. Je ne sais pas pourquoi, mais le savoir touché par un autre homme n'est pas une chose qui plait fortement. Je préfère encore lui laisser cette marque dans la nuque juste pour dire que je suis passé par là avant.
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


 When you will realize that the worst thing that happened to you in life is to meet me. Tell you that I have been your best match. I have taught you to be wary of you men like me but not to suffer for them. Look at me and told you that you will never have another man like that.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Dim 2 Mar - 17:02


You and I go hard, at each other like we're going to war You and I get so, damn dysfunctional we stopped keeping score You and I get sick, yeah I know that we can't do this no more. Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes  I'd be waking up, in the morning probably hating myself And I'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell
  
Ses mains, ses mots, son souffle glissent sur mon corps sans que je n'affiche la moindre résistance, à la façon d'une marionnette dont il tiendrait les ficelles je me contente d'obeir, de le satisfaire sans pour autant montrer la moindre once de plaisir. Parce qu'a cet instant je ne suis plus un humain, mais un simple jouet, une simple partie d'un plan qui m'est encore e parti caché. Et je ne répond plus à ces paroles, me contentant simplement de lui donner ce qu'il semble tant désirer, j'évite de croiser son regard cristallin et pourtant si diabolique. As tu seulement conscience de ce que nous faisons Caleb? As tu seulement compris les enjeux désastreux que cela pourrait causer sur plusieurs vies, sur plusieurs coeurs...  Si j'obéis sous la contrainte je ne peux cependant y afficher le moindre plaisir, si ce n'est ce vice primaire qui anime chaque homme lorsqu'on le titille de trop. Me rendant au statu de simple animal, c'est donc ça Caleb?  Serais je ton animal de compagnie? Serais ce ça ta véritable vengeance? - Dommage que j'ai la bague au doigt, je sais que sans elle, je pourrais obtenir beaucoup plus de toi. Pas vraiment la chose la pus judicieuse à balancer dans ce genre de cas man! T'es conscient que j'ai failli m'étouffer? Ou pire encore laisser ma mâchoire se refermer sur ton bien si précieux? J'essai de ne pas tenter de comprendre ce qu'il veut me dire, parce que tout cela rime déja avec cauchemar alors imaginez un peu si il sonnait l'heure de l'appocalypse? J'ose à peine imaginé ce qu'il ferait de moi si il n'avait pas à garder l'image du parfait mari. Je ne répond pas à ces paroles, préferant mettre encore plus d'ardeur à ma tache, esperant que cela le fasse taire, espérant qu'il s'écroule lentement de pliasir, esperant que tout soit déjà fini... Mais pourtant... il semble avoir tot prévu, ne me laissant pas le loisir de finir le travail, n me laissant pas éviter ce moment que je redoute un peu plus chaque jour qui passe. C'est donc comme ça que je me trouve face au mur -et pas qu'au sens physique, la métaphore semble être appropriée à la situation- posant mes mains sur la paroi en céramique, sentant son corps brulant tout contre le miens et me méprisant un peu plus pour le plaisir que je ressent, le plaisir que cet homme abjecte semble être encore en mesure de me procurer malgré les refus de ma conscience. Je n'ose pas poser mes mains sur lui, je n'ose pas me laisser aller, parce que je sais bien que demain j'aurais encore un peu plus mal en voyant mon reflet dans le miroir. - Ne me fais pas croire que je ne te donne pas envie. Mes doigts se contractent et mes ongles s'enfoncent dans la jointure des carreaux, d'un geste presque trop mécanique j'appuie sur le bouton de la douche, pour couvrir mon visage de cette eau, pour ne pas trahir la brulure salée qui menace de s'échapper de mes yeux. Mais ses lèvres sur ma nuque, son corps glissant en douceur contre le miens, sa voix brulante qui murmure à la façon d'une incantation diabolique... me font frissonner et pas seulement de peur... Je tente une dernière fois de m'agripper aux branches de la résistance, d'une voix rauque et tressautante je réplique   - fermes la Caleb et fais c'que t'as à faire... j'aurais bien rajouté un connard comme ponctuation mais le mettre en colère n'a jamais été la meilleure des stratégies. J'ignore si c'est la facilité de ne pas avoir à chercher une autre proie ou si sa haine démesurée le faisant agir de la sorte ne cache pas des troubles évidents de la personnalité que son cher père aurait bien camouflé mais tout ce que je sais c'est que... je suis dans la merde et je continue de patauger dedans sans pouvoir remonter à la surface. Mais tout à coup une idée me viens en tête et si j'essayais d'etre gentil? Cela se passerait il mieux? Pourrais je le convaincre que ce que nous faisons n'est pas la chose à faire?  Je lève le bras pour l'rouler autour de ses épaules et plaquer ma main sur sa nuque - attends.... Et mes mains glissent le long de ses bras que je desserre lentement pour me retourner et lui faire face. Je laisse ma tête tomber contre la paroi carrelée fixant son visage ruisselant, capturant son regard pour y chercher des réponses. Une de mes mains vient effleurer son corps dessiné tandis que l'autre agrippe sa nuque - on devrait pas faire ça Caleb...  murmurais je contre ses lèvres avant de les capturer dans un baiser. - c'est mal et tu le sais! tentais je de le convaincre entre deux baisers. Peut être que c'était ça le soucis, peut être que si j'arrêterais de le repousser il aurait moins envie de me forcer la main, de jouer avec moi, de se venger.. Mais je ne suis pas doué en manipulation et jouer à ce jeu ne fais qu'amplifier mon désir, m'enfonçant un peu plus dans une situation sans issues. Mes doigts galopent sur sa peau avec un peu plus d'avidité et mes lèvres quittent les siennes pour glisser sur sa peau ruisselante. et si ma respiration ronronne comme la cheminé d'une locomotive à vapeur lancée à plein régime, je risque de regretter amèrement ma chute dans la dure réalité... Surtout l'atterissage à vrai dire.  
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Caleb Richardson
• Modo requin, spécialiste du chantage cochon. •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 133
ϟ Arrivée à Boston : 24/02/2014


MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Mar 4 Mar - 15:41

Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème
Liam & Caleb
J'ai parfaitement conscience de mes actes, je sais ce que je risque si la vérité venait à être exposée au grand jour et surtout si je n'arrive pas à mettre en place mes différents plans qui sont simplement de faire accuser les autres à ma place. Il sera facile pour moi de mentir et de dire que c'est Liam qui m'a obligé à faire des choses plutôt que le contraire. Jusqu'ici personne n'a la preuve de ce que je fais et je ne pense pas que Liam est quelque chose à prouver contre moi si ce n'est-ce qu'il pourrait dire pour se défendre. C'est cruel comme méthode et je le sais parfaitement, mais jamais je ne laisserai ce secret, ce mensonge, bouleversé ma vie. Perdre l'argent, le nom et me retrouver en prison pour viol répétitif sur un homme n'est pas ce que je souhaite, c'est la solution la plus horrible qu'il pourrait arrivé. J'aurais également pu arrêter tout, arrêté de faire subir à Liam des choses comme celle-ci, mais si je faisais ça, je perdrais beaucoup de choses. Je perdrais la chance d'être proche de Liam même s'il n'est pas consentent, je perdrais aussi la chance de pouvoir éprouvé du plaisir avec un homme puis finalement je perdrais aussi la chance de pouvoir me venger de toutes les choses qu'Hannigan et ses amis m'ont faut subir durant mes années à la fac. Ces choses font en sorte que je n'ai pas envie d'arrêter de m'en prendre à cet homme, j'ai envie de continuer jusqu'à ce que je ne puisse plus rien faire et j'espère que ce moment arrivera vraiment tard. Liam ne montre aucun plaisir à ce que nous faisons ensemble, mais j'ai comme l'impression qu'il se ment à lui-même, il doit avoir du plaisir, comme quand nous avions fait notre première fois, mais je ne sais pas ce qui lui donne envie d'être si désagréable si ce n'est moi. Je parlais, il ne me répondait pas, je me disais que ça devait simplement être le fait qu'il soit trop occupé avec sa bouche pour le faire. Et franchement, je n'avais pas envie de le privé de me faire plaisir, enfin, je le laissais faire jusqu'à ce que j'aie envie de plus. J'avais envie de sentir son envie, j'avais envie qu'il me dise qu'il a envie, qu'il... Qu'il ne cache plus la vérité, c'est pour ça que j'avais essayé comme je le pouvais de lui faire comprendre. Être contre lui, posé mes lèvres à des endroits sensibles de son corps, laissé une trace de possession dans sa nuque, c'est encore des gestes plutôt sympathiques que je faisais là. Mais visiblement ça ne lui changeait rien, il était toujours autant méprisable, comme c'est ironique de ma part de dire ça, mais bon n'essayons pas de comprendre. Je ne voulais pas vraiment lui faire de mal en réalité, enfin pas au point de l'en rendre mal, mais arrêté-là ne me ressemblerait pas. À sa réponse que je trouve plutôt froide, je resserrais encore plus mon étreinte étant déjà près à poursuivre mon action avant qu'il ne m'arrête. Je fus un peu surpris de ses gestes et de ses paroles. Je me radoucissais doucement suite à ses gestes me disant qu'il avait finalement changé d'avis qu'il n'était pas contre, mais qu'il trouvait ça pas correcte. J'ai alors posé mes mains doucement sur lui caressant sa nuque puis son dos avec douceur que je n'ai pas d'habitude. Je l'ai cru sincère sur le coup et ses gestes sur mon corps, ses lèvres sur les miennes qui descendent jusque dans ma nuque provoquaient en mois beaucoup de frissonnement qui me donnaient encore plus envie, qui me faisait beaucoup de bien. J'ai souri durant une seconde en le maintenant contre moi comme un homme pourrait tenir une personne qu'il apprécie contre lui. J'ai écouté et entendu ses paroles et j'y réfléchissais un peu, je savais qu'il disait vrai d'un côté, c'est mal ce que nous faisons, mais d'un autre ça me plaisait tellement que je n'avais pas envie de m'en passer. Je m'apprêtais à lui répondre calmement cette fois avant de finalement me rendre compte qu'il ne faisait que se foutre de moi, pour essayer de m'avoir et que je ne suis qu'un gars stupide et aveugle. À la seconde où j'ai ouvert les yeux, j'ai serré la mâchoire avant de le repousser contre le mur posant ma main sur son torse afin de l'y maintenant. - « Tu me prends pour un con ?! Tu as cru que j'allais croire à ton petit numéro ?! Oh oui, c'est très mal ce qu'on fait Hannigan ! Si vraiment, tu étais l'homme que tu viens de me montrer, celui qui a envie d'être là, mais qui à simplement peur des conséquences, tu n'aurais rien eu à craindre, si tu étais comme ça, le jour où tu serais tombé, je serais tombé avec toi sans rien dire. Mais tu n'es pas ce mec-là, tu es toujours le même crétin et le jour où tu tomberas, tu tomberas tout seul et je prendrais un malin plaisir à t'enfoncer encore plus. Maintenant ferme-là et fait, ce que je te dis sinon ça finira mal pour toi. » Oui, l'énervement me fait dire des choses mauvaises, méchantes, mais je n'aime pas qu'on se foute de moi et lui se fout royalement de moi. Non, je ne suis pas simplement en colère, je suis aussi blessé parce qu'il ne vaut pas mieux que les autres. Et malgré moi, j'ai cru un instant à sa sincérité et je m'en veux encore plus d'avoir été aussi naïf et ce même si ça n'a duré que quelques minutes. Pourquoi devrais-je lui faire un cadeau maintenant ? Il ne mérite rien de ma part. S'il voulait m'énerver encore plus il a réussi en tout cas. Je le regardais avec beaucoup d'attention avant de reprendre. " On peut continuer maintenant ?"
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


 When you will realize that the worst thing that happened to you in life is to meet me. Tell you that I have been your best match. I have taught you to be wary of you men like me but not to suffer for them. Look at me and told you that you will never have another man like that.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Dim 9 Mar - 0:28

You and I go hard, at each other like we're going to war You and I get so, damn dysfunctional we stopped keeping score You and I get sick, yeah I know that we can't do this no more. Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes  I'd be waking up, in the morning probably hating myself And I'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell

  

Erreur de tactique? Probablement à en croire la façon dont il me plaque contre le mur le regard sonnant comme un avertissement. J'avale ma salive avec difficulté redoutant que le pire me tombe sur le coin de la gueule. Et si je ne laisse rien transparaitre de la terreur qui m'envahi à l'évocation des conséquences qu'un procès pourrait faire sur ma vie, sociale, familiale et professionnelle... Tout serait remis en cause et je ne serais pas seulement salit par la honte mais par l'image que l'on monterait de toutes pièces pour m'enfoncer un peu plus. Nez froncé, yeux plissés, je laisse mon regard rempli de dégout glisser sur son visage. Immobile je n'ose plus faire le moindre geste, de peur peut être d'empirer la situation en lui balançant mon poing dans la gueule après avoir balancé mes quatre vérités à ce malade. Oui parce que pourrait il être d'autre? Croit il vraiment  à ce qu'il me dit la? Je crois rêver, halluciner serait peut être le mot le plus approprié, j'ai comme l'impression qu'il ne veut pas seulement des bonnes parties de jambe en l'air mais mon affection. Hum comment te dire Richardson que seule ton attitude merdique à mon égard et celui des autres à provoqué tout ça? Comment te dire que je n'accord aucune importance à la réputation et que si tu me connaissais tu le saurais... Comment te dire que je te déteste un peu plus pour ce que tu désires de moi? Je retiens les mots amers qui menacnt de s'échapper, cette vilaine comparaison avec le chien chien qu'il souhaite désirer, oui parce que c'est pas en me donnant à bouffer que tu vas obtenir mon affection man... Désolé de te décevoir j'suis pas un clebard!  Mais je me tais parce que son regard sombre n'annonce rien de bon et en rajouter serait une mauvaise option. - On peut continuer maintenant ? - Non. répliquais-je aussi sec sans contenir ni le ton ni le volume. Mes doigts se serraient sur son poignet et je dégageais sa main pendant qu'il était encore sous le choc de ma réponse brutale. Mais je savais ce qu'un refus engendrait alors je balayais mon corps d'un geste vague de la main.  - tu m'as coupé l'envie. lançais je en désignant d'un signe de tête la preuve de mes paroles. Bon je sais que l'homme face à moi est tenace et qu'il trouvera réponse à cela mais... Je devrais peut être jouer au loto parce qu'un bruit de porte se fait entendre. Si dieu existe je promet de ne plus jurer sur la sainte bible ou le père de jesus, je me ferais pas moine mais ça c'est déjà pas mal non? J'en profite pour ramasser mes affaires et nouer une serviette autour de ma taille. Je sais pas qui est mon sauveur mais faudra me rappeler d'être sympa avec le docteur qui à fait son entrée dans ce vestiaire. Il vient pas vraiment de me sauver la mise mais.... au moins de repousser l'échéance. Je me retourne vers Caleb lui adressant un sourire des plus hypocrites. - plus que 15 heures de garde et enfin le week end..  lançais je d'un ton innocent pour lui faire comprendre qu'il n'avait plus que ce laps de temps pour me remettre la main dessus avant que je lui échappe le temps de deux jours. Rester discret en toutes circonstances, ne rien dévoiler, surtout pas aux collègues c'était la règle n'est ce pas? Et puis devant les autres je n'avais pas besoin de jouer au super copain avec lui, parce que j'étais froid avec tout le monde de cet hôpital, excepté mes amis de fac, mais la encore c'était tout autre chose. J'enfilais mes vêtements après avoir adressé un salut de la tête au docteur Clayton qui semblait dans une quête au fin fond de son casier. Puis Caleb ne tarda pas à me rejoindre, alors je me hâtais pour récupérer mon paquet de clopes que je mettais dans la poche de ma blouse avant de filer en vitesse dans le couloir direction la sortie de secours, ouais parce que le parvis de l'hosto était trop fréquenté et j'étais pas franchement d'humeur à taper causette.  
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Caleb Richardson
• Modo requin, spécialiste du chantage cochon. •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 133
ϟ Arrivée à Boston : 24/02/2014


MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Dim 9 Mar - 10:20

Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème
Liam & Caleb
Je ne sais pas ce qui me retenait de lui foutre mon poing franchement. Et je ne sais pas pourquoi je prends autant de temps à faire des choses avec lui, à perdre mon temps avec lui alors qu'il ne mérite rien... Non, il ne mérite rien, c'est bien ça aucune reconnaissance de ma part et je ne comprends pas pourquoi les autres l'estime plus que moi-même alors que quand on regarde, il n'est pas mieux que moi. Peut-être que je lui faisais du mal en l'obligeant à faire des choses avec moi, peut-être même que c'est une chose à ne pas faire, mais dans le fond, il l'a cherché et je suis toujours aussi convaincu de cela. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il a des choses à se faire pardonner, puis je ne voulais pas me priver pour le moment. Mais j'en revient quand même au même point : pourquoi est-ce que je lui accorde autant d'importance ? Suis-je débile ou tout simplement aveugle ? Peut-être même les deux. À ce moment même, c'est de la haine que j'éprouve ainsi que de la colère, oh oui beaucoup de colères. Ne me demandez plus pourquoi je suis un homme cynique et méchant, il vous suffit juste d'ouvrir les yeux et de regardez autour de moi et vous trouverez rien, du vide, personne. Je suis seul et pas seulement par choix puisque de leur côté, ils m'ont aussi repoussé. Et Hannigan, il est le même que les autres, il est même peut-être pire qu'eux, peut-être qu'il faudrait que vous essayer d'ouvrir les yeux pour voir ce qui est réel et ce qui ne l'est absolument pas. Non ? Ah vraiment non ? Ma question n'en était pas vraiment une pourtant, il aurait du le savoir à la minute même où il m'a répondu ! Je me mis à rire ironiquement suite à ses secondes paroles comme si son état d'esprit pouvait m'intéresser maintenant. Il ne m'intéresse plus du tout. Oh, j'avais cette envie de l'empoigner et lui faire faire les choses qu'il doit faire ! D'ailleurs, c'est ce que je m'apprêtais à faire et cette fois-ci sans aucun ménagement rien ! Mais les choses s'enchaînèrent de sorte que je ne puisse plus rien faire du tout. Une personne venait d'entrer dans ce stupide vestiaire ce qui venait interrompre notre petit moment en solo. Je le sentis alors partir ne prêtant même pas attention à ce qu'il pouvait faire ou dire tellement la colère était présente en moi. Je regardais le mur devant moi me retenant de toutes mes forces de ne pas frappé dans celui-ci alors que l'envie y était. Je passais mes mains dans mes cheveux avant d'éteindre l'eau de la douche. Sans rien dire, je sortais de celles-ci, en ayant prit le temps de cacher mes bijoux de famille, récupérant ma chemise avant de me rendre jusqu'à mon casier. Je l'ouvre rapidement me séchant rapidement à l'aide d'une serviette que je laissais ensuite tomber dans la multitude de linge sale qui se trouvait non loin. Je réfléchissais un instant étant toujours la tête coincée dans le casier. Je regardais mes vêtements avant de me rendre compte que la situation pouvait éventuellement tourner en mon profit. Je regardais la chemise que j'avais en main allant vers l'évier pour la mouiller, je ne séchais pas non plus mes cheveux, je restais comme ça. Je remettais simplement ma chemise complètement mouillée sur moi puis je sortis des vestiaires sans oublier de claquer la porte, après tout, je n'allais pas faire de cadeau à la personne qui venait de me déranger ! Une fois dans les couloirs, je pressais le pas pour me rendre au bureau de mon père, j'ai beaucoup de chance qu'il a ce statut d'ailleurs. Je me dépêche donc en ne faisant aucunement attention aux regards que les autres peuvent avoir sur moi après tout, je n'ai rien à le prouver à ces gens-là. J'arrivais finalement au bout de deux minutes dans le bureau de mon père. " - Je dois partir !" Dis-je directement alors que je m'avançais jusqu'à son bureau. Je lui montrais mes vêtements complètement trempés avant de reprendre directement. " - Tu devrais prendre le temps de surveiller ton personnel. Ils m'ont jeté dans les douches après m'avoir prit par surprise. Je rentre, je reviendrais demain. Il y a assez de personnel de toute manière." Il m'a regardé perplexe vis-à-vis de ce que je venais de lui dire. Pour moi, c'était plutôt possible vu le nombre de personnes qui me détestent. Il me regardait attentivement puis il dit simplement. " - Vas-y. De toute façon avec ou sans mon accord, tu serais parti, je ne vois pas pourquoi tu perds ton temps." Je le regardais en souriant en coin, il marque un point pour le coup. Je hochais alors la tête sortant du bureau aussi vite. Je me dirigeais vers la sortie de secours simplement parce que ma voiture se trouve non loin de celle-ci et que je ne vais certainement pas faire un tour pour rien. Je descendais donc me retrouvent rapidement dehors. Je tournais mon regard avant de revoir l'homme qui est à l'objet de ma mauvaise humeur. Je sortais mes clés de voiture jouant avec celle-ci avant de dire directement. " - J'espère que ta fin de journée sera aussi excellente que la mienne. Tu m'auras quand même servi à quelque chose aujourd'hui. " - Dis-je simplement pour ensuite marché droit devant moi.
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


 When you will realize that the worst thing that happened to you in life is to meet me. Tell you that I have been your best match. I have taught you to be wary of you men like me but not to suffer for them. Look at me and told you that you will never have another man like that.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Dim 23 Mar - 10:07

You and I go hard, at each other like we're going to war You and I get so, damn dysfunctional we stopped keeping score You and I get sick, yeah I know that we can't do this no more. Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes  I'd be waking up, in the morning probably hating myself And I'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell

  

Et voila je me retrouve assit sur les escaliers de secours à tirer comme un dératé sur ma troisième clope, je sais bien que ma garde est loin d'être terminée et que je vais recroiser Caleb tôt ou tard, connaissant le numéro il va pas me faire de cadeau et en rester la, il est presque plus têtu que moi. C'est con mais je me dis que si on avait pas accroché comme àa des la fac on aurait pu devenir amis, peut être même que tout aurait été différent. Mais la il continue ces petits jeux et va de plus en plus loin, il ne me montre qu'un caractère de merde et plus je le vois plus je le trouve imbuvable. J'admet que je suis pas irréprochable comme type mais j'estime être plus droit que celui là. Enfin me voila la à passer mon stress sur la nicotine si bien que lorsque la porte s'ouvre avec fracs j'ai pas besoin de me retourner pour savoir de qui il s'agit. Je lui ablancerais bien une vanne mais je crois en avoir perdu la force, cette opération et ce qui c'est passé dans les vestiaires m'ont épuisé. Je ne prend pas la peine de me retourner, de toute façon il ne reste pas, il se contente de passer à côté de moi me balançant une phrase avec provocation - J'espère que ta fin de journée sera aussi excellente que la mienne. Tu m'auras quand même servi à quelque chose aujourd'hui. - c'est bien j'suis content pour toi.... soupirais je blasé avec une pointe d'ironie avant de rouler des yeux et relever un regard las sur celui qui s'appretais à filer. Mais c'est la que je m'appercevais qu'il avait les cheveux encore trempé, c'était pas trop son genre de négliger ce genre de choses et sa chemise... Euh man c'est pas le plein été qu'est ce ue tu fous dans cette tenue? Et tout à coup je rembobine, ses paroles et sa tenue... LE BATAAARD! Je me lève d'un bond et -chose que je ne pensais jamais faire de ma vie- lui cours après pour lui attrapper le bras -sans doucer faut pas pousser non plus- pour le fusiller du regard. - qu'est ce que tu branles Richardson? C'est quoi ton petit manège la? je joue la carte de la colère mais je n'en mêne pas large, parce que j'sais pas pourquoi mais tout ça ça sent vraiment pas bon. Sutout si on compte le fait que je l'ai repoussé un peu avant. - Me dit pas que t'es pressé de revoir ta femme... et dans cette tenue...  maugréais je entre mes dents. Je balançais ma clope avant de secouer a tête de gauche à droite. - j'allais pas te sauter devant un témoin et ma garde n'est pas terminée! Si tu joues au con tu vas me le payer très cher Richardson! Et je le regarde avec mépris de haut en bas avant de tourner les talons et revenir d'iu je venais. M'assoir sur les marches, fumant une nouvelle clope et redoutant ma sentence que je sentais arriver.    

hj: sorry pr le retard
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Caleb Richardson
• Modo requin, spécialiste du chantage cochon. •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 133
ϟ Arrivée à Boston : 24/02/2014


MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Sam 29 Mar - 10:42

Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème
Liam & Caleb
J'avais tous gagné selon moi jusqu'ici, enfin non pas tous quand j'y pense. Je n'ai pas eu Hannigan comme j'aurais voulu l'avoir puisque monsieur est encore très difficile. Je ne sais pas vraiment ce qui le dérange dans le fait de coucher avec moi franchement. Le sexe n'a rien de déplaisant puis je ne suis pas déplaisant non plus alors pourquoi diable avait-il envie de me repousser à chaque fois qu'on se rencontre ? Bon, c'est monsieur grincheux encore plus que moi, mais justement, il devrait peut-être apprécier le fait de passé un moment de folie avec moi. J'en viens à me dire que ce jeune homme est vraiment étrange, il n'aime pas les bonnes choses de la vie, c'est désolant, mais je n'ai pas envie de le plaindre avec tout ce qu'il me fait vivre depuis mon entrée à la faculté de médecine. Passons, j'avais quand même le reste de ma journée libre et en plus de ça, j'avais réussi à faire entendre à mon bien-aimé géniteur qu'il y a certaines personnes ici qui ne sont pas très sympathique avec moi. Chose qui n'est pas fausses en soit puisque ça aurait très bien pu être le cas. Je m'avançais donc tranquillement jusqu'à ma voiture, souriant avec fierté après être passé à côté de ce chirurgien sexy qui me fait craquer complètement, mais que je dois oublier le plus rapidement possible. La chose a laquelle je ne m'attendais pas du tout arriva. Il me courrait après pour me rattraper, non mais je rêve depuis quand il veut retarder mon départ celui-là ? C'est nouveau ? Je me demande même s'il n'est pas accro à mon caractère et à mes obligeances. Je souris en coin suite à une pensée qui me traversait l'esprit juste à ce moment-là, j'en aurai presque une érection si je n'étais pas en train de geler sur place suite au fait que je suis complètement mouillé et qu'il ne fait pas bien chaud dehors. Je me tournais vers lui, haussant un sourcil me demandant finalement ce qu'il me voulait lui qui avait tellement envie de me voir disparaître il y a de cela quelques minutes. J'écoutais ce qu'il disait avec un petit air qui lui disait de faire vite avant que son humeur ne soit encore plus mauvaise de devoir rester plantée là. Il se met à rire doucement en haussant les sourcils avant de reprendre. - « Qu'est-ce que tu as, tu es jaloux maintenant ? Dois-je comprendre que tu as envie que je t'attrape dans un coin avant la fin de ton service pour qu'enfin, tu fasses ce que je t'ai demandé de faire, il y pas tellement longtemps ? Ne serais-tu pas entrain de me faire part de tes envies masochistes Hannigan ? » - Je me mis doucement à rire en laissant mon regard sur lui un long moment levant ensuite les yeux au ciel. Comme si j'avais peur de ses petites menaces sans importances pour moi, qui va me faire du tort ? Son frère ? Aaron ? Non ça m'étonnerait puisque celui-ci est mon avocat et qu'il aurait beaucoup à perdre s'il ne fait pas ce que ma famille lui dit. Quoi qu'il en soit je ne me tracasse pas trop et finis par reprendre calmement. - « Mon manège ? Je ne vois pas de quoi tu parles franchement. Et je dois même te dire que je n'y serais pour rien si certain de nos collèges se voient convoqué dans le bureau du patron. Oh, mais ne t'en fait pas, tu ne seras pas touché, sauf si je le décide. Tu as encore une chance que je ne cite pas ton nom. Donc tu peux me suivre jusqu'à ma voiture pour que nous passions un moment torride tous les deux ou alors tu retournes à ton boulot et je ne suis pas certain que tu auras encore ton emploi d'ici demain. C'est comme tu veux. » - Je lui fis un petit clin d'œil avant de continuer mon chemin jusqu'à la voiture qui n'était plus très loin de moi. Je trouve mon idée plutôt excellente comme quoi je ne suis pas un idiot non plus je sais ce que je dois faire et comme je dois le faire. J'ouvre la portière de la voiture entrant calmement dedans mettant quand même du temps pour savoir quelle décision il allait pouvoir prendre.
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


 When you will realize that the worst thing that happened to you in life is to meet me. Tell you that I have been your best match. I have taught you to be wary of you men like me but not to suffer for them. Look at me and told you that you will never have another man like that.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Dim 6 Avr - 9:16

You and I go hard, at each other like we're going to war You and I get so, damn dysfunctional we stopped keeping score You and I get sick, yeah I know that we can't do this no more. Trying to tell you no, but my body keeps on telling you yes  I'd be waking up, in the morning probably hating myself And I'd be waking up, feeling satisfied but guilty as hell

  

Ces paroles glissent sur moi comme une pluie acide, la nausée secoue mon estomac et mon poing crispé et tremblant est à deux doigts de lui faire ravaler son sourire d'enfoiré. Mais je sais que si je lui saute au coup je ne suis pas certain de pouvoir m'arrêter avant que son visage ne soit entièrement recouvert de rouge. Je déteste ce qu'il fait ressortir de moi, des côtés malsains, noirs obscures que je ne me soupçonnais pas. Des images glissent dans m tête, comme le bruit de son crane qui résonne sur le bitume, comme ces supplications pour tenter de calmer cette rage qui me font avoir un rire sadique. Oui voila ce qui tourne en boucle dans ma tête alors que mon regard sombre reste braqué sur lui. - Mon manège ? Je ne vois pas de quoi tu parles franchement. Et je dois même te dire que je n'y serais pour rien si certain de nos collèges se voient convoqué dans le bureau du patron. Oh, mais ne t'en fait pas, tu ne seras pas touché, sauf si je le décide. Tu as encore une chance que je ne cite pas ton nom. Donc tu peux me suivre jusqu'à ma voiture pour que nous passions un moment torride tous les deux ou alors tu retournes à ton boulot et je ne suis pas certain que tu auras encore ton emploi d'ici demain. C'est comme tu veux.. Mes yeux me brûlent et ma gorge ce noue, je n'ai pas d'autre choix que de céder aux caprices de cet être abject si je veux garder mon job et une bonne image au pres de ma famille. Je ne dois pas lui montrer mes faiblesses, je ne dois pas craquer devant lui, parce que je sais bien qu'il en profitera. Un murmure amer siffle entre mes dents serrées - t'es une putain de raclure Richardson. Oui parce que la il s'agit pas uniquement de moi mais de la culpabilité qui va s'emparer de moi lorsque des collègues innocents vont se retrouver dans la merde parce qu'il les aura mêlé à ça... Qu'il s'en prenne à moi ok... mais les autres? Je secoue la tête de gauche à droite avant de le suivre jusqu'a la voiture ou il m'attend. Et si je contourne celle ci alors que son regard fier et son sourire de connard est braqué sur moi, je me déplace comme un robot et m'assoit côté passager. Je lui jette un coup d'oeil alors qu'il ferme sa portière avant de fixer les fenêtres de l'hôpital. - y'a plus discret comme endroit pour un con qui assume pas ce qu'il est et ce qu'il fait...  Je secoue la tête de gauche à droite avant de laisser ma main glisser sur sa cuisse pour remonter le long de sa braguette. Sans même prendre la peine de le regarder, un geste purement mécanique, parce qu'il me demande de le faire mais je suis pas obligé d'y prendre plaisir right? - les camera de papa cerne le parking j'te rappelles! Tu te contera de ça?! lançais je d'une voix glaciale avant de laisser ma main se faire un chemin dans son pantalon, sous son boxer. Content Richardson? T'as ce que tu veux? Je me retiens de dire ça parce que je sais bien que le provoquer n'est pas bon pour moi. Mais même si je suis p'tet sorti d'affaire pour ce coup la, je repense a ces paroles et l'implication des collègues et la encore je me sens mal, je me penche vers son oreille pour murmurer - et si je te fais une petite gaterie tu laisseras les collègues en dehors de tout ça?! avez vous déja eu la désagréable sensation d'être une prostitué? Non parce que c'est un peu ce qui se passe dans ma tête à ce moment la. Un acte "héroique" avec paiement en nature te donne la sensation d'être sali. Je le souhaite à personne.  
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Caleb Richardson
• Modo requin, spécialiste du chantage cochon. •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 133
ϟ Arrivée à Boston : 24/02/2014


MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème Lun 7 Avr - 11:13

Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème
Liam & Caleb
Sérieusement, j'étais plutôt content de moi, plutôt content de mon idée même. Je ne m'attendais pas à ce que ça fonctionne. Enfin, je pensais que ce très cher Hannigan retournerait à ses petites affaires. Mais visiblement, il tient à son boulot et à sa réputation tout comme moi. Quand je le vois ainsi, je me dis que nous ne sommes peut-être pas si différents, et que s'il avait été plus sympathique avec moi à l'époque, nous aurions pu nous entendre. Mais c'est trop tard aujourd'hui, je ne peux pas lui faire confiance un instant puisque chaque mot gentil qui sort de sa bouche n'est que mensonge. Me faire croire des choses est une chose que je déteste le plus au monde, je n'aime pas qu'on me fasse espérer pour rien du tout. Et franchement, ça me donnait envie d'être encore plus sadique et méchant avec le jeune homme. Il l'a bien cherché, il ne va pas falloir me reprocher des choses ensuite. Une raclure rien que ça ? Mh... J'avais juste suivi l'instinct qui me disait que si je n'agissais pas maintenant, je n'aurais pas droit à mon coup aujourd'hui. Liam est pour le moment, le seul homme avec qui je peux me permettre de faire ce genre de chose, il n'y a que lui qui peut satisfaire mes envies sexuelles, il est normalement le seul à détenir mon secret et il est facile pour moi de le tenir puisqu'il travaille dans le même endroit que moi et qu'il m'est facile de le faire virer pour toutes raisons qui me passeraient dans la tête. Je montais dans la voiture directement en ayant un sourire sur le coin des lèvres étant satisfait qu'il me suive sans se faire prier un peu plus. Quelle chance ais-je même si j'ai dû aller la chercher ben loin celle-là. Il n'a pas tort en disant qu'il y a plus discret comme endroit mais je ne joue pas dans la discrétion j'aime les risques même si ça risque de me coûter un pond tout ça. Mais son autre remarque me fit rire presque automatiquement. Je haussais un sourcil avant de regarder vers les vitres faisant un petit signe en direction d'une caméra que je pouvais voir de l'intérieur avant de reprendre calmement.

« - Dois-je te rappeler que ma superbe voiture à des vitres tintées ? Et qu'il est impossible de voir à l'intérieur. Certes, il te verra peut-être rentrer dans ma voiture, mais je ne pense pas qu'il en viendra à la conclusion que nous couchons ensemble. Il est loin de se douter que son fils est attiré par les chirurgiens aux humeurs de chien. »

Ca voulait dire un non, je ne me contenterais pas de ça. Et puis quoi encore ? Il ne voulait pas juste me toucher avec un doit. J'avais envie de bien plus avec lui. Je n'allais pas me priver pour voir son corps. Si je l'ai choisi lui, ça n'est pas pour rien non plus. Je ne voudrais pas prendre la chose horrible qui nous sert de collègue, mais que personne ne remarque sauf quand nous n'avons pas envie de faire quelque chose. Oh qu'est-ce qu'il est mignon le petit Hannigan. C'est ce qui me passait par la tête, mais évidemment, c'était un peu ironique. Ça me fait bien rire qu'il essaie de protégé ses petits collègues que je déteste encore plus. Je haussais un sourcil avant de reprendre finalement sur un ton simple, mais ferme.

« - Non ça n'est pas suffisant pour moi, ça n'est jamais suffisant pour moi, tu devrais pourtant le savoir depuis le temps. Sérieusement ? Je me fiche de tes collègues, mais si je dois les faire plonger pour t'avoir, toi, je n'hésiterais pas un seul instant. Comme je ne me priverais pas de ton corps. »

Dis-je, directement en le regardant un instant. Je venais poser ma main calmement sur sa cuisse avant de la remonter directement pour la poser sur son membre venant rapidement ouvrir son pantalon pour que je puisse plus facilement y avoir accès. Je ne pouvais pas nier que cet homme est très enviable, et que je n'ai pas envie de passer à côté de ça. Je sais aussi que ça ne lui plait pas, mais il a voulu jouer avec moi et c'est à moi tour de jouer. On verra où ça nous mènera tout ça.
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ


 When you will realize that the worst thing that happened to you in life is to meet me. Tell you that I have been your best match. I have taught you to be wary of you men like me but not to suffer for them. Look at me and told you that you will never have another man like that.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
• •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème

Revenir en haut Aller en bas

Si t'as des soucis avec ton égo moi j'en ai avec mon humeur..chacun son problème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boston Tea Party :: RPG-
Sauter vers: