AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




avatar

Thomas J. Adams
• Membrounet serial gaffeur, spécialiste des ours mal léchés •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 360
ϟ Arrivée à Boston : 19/11/2013


MessageSujet: [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe Mar 10 Déc - 17:39

My train of thoughts more like a runaway train
Silver & Lochlann
Si je tambourines sur la porte de bois comme un dingue. C'est pas que j'ai envie de me prendre un coup de carabine par Mr Graham. Quitte à choisir, je préfère rester dans ses petits papiers. Non si je m'excite de cette manière, c'est parce que je suis en crise avec un grand C, voir même un immense. Surtout si j'en suis au point d'en oublier que leur charmant logement bénéficie d'une sonnette. Et que si je continue, un des voisins va appeler les flics - Haha l'ironie ne nous échappe pas - . Bref, je me mets à hurler comme une truie qui se fait égorger le prénom de ma très chère amie. Parce que faut croire que j'étais trop discret à mon goût. Pas étonnant que lorsque la porte fini par s'ouvrir, je rencontre le regard meurtrier de Croustibat, mais en levant les yeux, je constate que celui de sa maîtresse est un peu plus détendue. Oups, Crousti devait être entrain de faire la sieste. Mais tant pis, mon pote, il s'agit d'une affaire de la plus grande important. Et elle doit bien le noter à ma gueule de lapin pris dans les phares d'une voiture. Mais vous me demanderez, pourquoi cette angoisse digne d'un adolescent émo composant des poèmes mélodramatiques en s'ouvrant les veines ? J'ai fait un rêve. Oui, un rêve ! Cependant, il n'était pas anodin. Il était plus que perturbant à plusieurs degrés. Pour tout vous avouer, la vedette était mon colocataire et je tenais le rôle de l’héroïne qu'il sauvait d'un bâtiment en feu. J'aurais jamais du regarder ce film à la téloche hier soir, parce que ca rajoute un côté encore plus bizarre à la situation. Enfin vous voyez avec tout ce qui se dit sur mon compte ces derniers temps, c'est surement pas vraiment étonnant que je sois en pleine crise de panique. Soufflant comme un taureau prêt à charger. - Silver, j'ai besoin d'aide. Voilà ma complainte geignarde et les mots magiques pour passer outre les griefs de son chat à mon égard.

Voilà, comment je me retrouves dans la chambre de la demoiselle, une bonne part de gâteau au chocolat dans les mains. Okay, pour être totalement honnête, je ne me rappelles pas exactement comment je suis arrivé jusque là, ca a du probablement inclure un sac en papier pour calmer un peu mon hyperventilation. Mais pas d’inquiétude, ça m'arrive souvent quand je fais une crise de panique. Je serre ma main contre mon pantalon, histoire dans calmer les tremblements, parce qu'à être dans cet état, j'arrive même pas à m'expliquer, et la pauvre doit se demander ce qui se passe. C'est pas qu'elle est pas l'habitude de mes singeries, ou de mes éternelles angoisses de me ramasser en période d'exams. Faudrait peut être que je parviennes à m'exprimer sans qu'elle est besoin d'un décrodeur. Je relève mon regard sur elle, et elle a le sourire si sympathique, que je me dis l'espace d'une seconde, que j'aurais préféré un million de fois que ce soit elle qui trône au centre de mes rêves. Franchement, Silver, c'est un peu ma jumelle cosmique. Et c'est probablement l'archétype de la fille idéale, y a vraiment qu'elle qui arrive à suivre mes monologues sans queue ni tête. Mais non hélas, non. Pas d'amour irrésolu, à soupirer et souffrir en silence dans mon rôle d'ami, parce qu'apparemment ... Non, non je peux même pas y penser. Je me saisis de sa main, parce que j'ai besoin de reprendre mes forces. Je me dis que c'est juste à force d'entendre tous ses sous entendus, rien de plus. Mon cerveau, il a tendance à travailler à cent à l'heure. Et je veux dire, j'apprécie toujours autant la vue de la demoiselle, face à moi, quand elle décide de se promener en lingerie devant moi. C'était peut être une mauvaise idée de venir la voir, au final. Parce qu'elle fait parti de ceux qui m'ont casé dans la tête toutes ses idées bizarres.

- Je ... je ... je .... Dégueule, on triera, Lochlann. Je prends une profonde inspiration avant de ... mettre la part de gâteau dans ma bouche. J'ai encore besoin de quelques secondes de répits. Je la dévisage, et je sais bien qu'elle voit quelqu'un, donc c'est même pas comme ci, j'avais une chance avec elle. C'était peut être ce qui m'a toujours inconsciemment empêché d'éprouver plus à son égard, probablement ou alors c'est parce que ... Un frisson me traverse de part en part, alors que des images bien vivaces envahissent mon esprit. - On peut se faire un câlin, j'ai vraiment besoin d'un câlin. Je lui fais mon plus beau regard de chien battu, que je maîtrises à merveille, avant de la prendre dans mes bras après mettre essuyer la bouche du revers de la manche. J'en profite pour respirer son parfum, elle sent bon, comme toutes les filles, une fragrance un peu fruité qui donne envie de poser ses lèvres dessus. Haha ... Voyez je peux pas être ... non parce que les filles me font de l'effet. J'ai qu'à sentir ses délicieuses courbes contre moi, pour ne pas renier l'effet qu'elles ont sur moi. - Tout serait si simple si t'accepter de m'épouser. Je lâche d'un ton désespéré.
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Qui vous êtes est qui vous êtes, nous sommes des menteurs, nous sommes des voleurs, nous sommes des drogués. On prend notre bonheur comme acquis jusqu’à ce qu’on se fasse du mal ou qu’on blesse quelqu’un d’autre. Nous sommes rancuniers, et une fois face à nos erreurs, nous réinventons le passé, nous nous réinventons, du moins, nous essayons. Nous sommes fier et en proie à la luxure et nous sommes plein de défauts... Et finalement, nos défauts nous rattrapent.
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe Dim 15 Déc - 17:52

C'est pas qu'elle a pas l'habitude de son côté dramaqueen, de le trouver devant chez elle dégaine de chien mouillé et regard perdu qui va avec, mais les coup frappés à la porte ne la rassure pas des masses. Elle a pas trop envie de l'ouvrir, sous peine de se retrouver nez à nez avec une attaque de terroristes, jack bauer à leur trousse et une bonne partie d'al quaida pour compléter le tableau, mais ça à pas trop de sens parce qu'elle ne sait pas vraiment pourquoi Lochlan traficoterait avec des types de ce milieu là. Lui il est juste étudiant en médecine et elle croit savoir qu'il est plutôt réglo, du genre à raconter des contes qu'n'ont pas trop de chutes, mais qui ne finissent pas trop mal en général. C'est pour ça que son air paniqué, plus qu'à l'accoutumer et la façon qu'il a de pas vraiment articuler une phrase correcte, ça la fait flipper. Elle voit rouge, et tout ce qui va avec. Bien qu'elle ne change pas de couleur, parce qu'elle a pas encore l'option caméléon cachée sous sa jupe et que de toute façon, ces bêtes-là ils utilisent cette technique que face à l'ennemi non ? La blondinette est juste en tête à tête avec son pote un peu flippé, donc y a pas de danger. Même si elle a du mal à lire dans sa caboche, comme dans bon bouquin pas prise de tête. Elle a un peu l'impression que c'est mal traduit, ou qu'elle a acheté la version chinoise parce que ça lui paraissait plus joli, mais une fois entre ses mains, ça n'a pas trop de sens. Non pas qu'elle a Lochlann entre ses mains, mais c'est juste une façon de parler. D'ailleurs le sait pas trop ce qui l'a foutu dans cet état-là, ouvre la bouche pour demander des explications détaillés et aussi peut être un cv, mais ça sort pas comme elle voudrait et au lieu de ça elle se mort la lèvre et le tire par le tee-shirt, direction sa chambre sans plus de manières.

Ouais, on n'est pas censé laisser deux jeunes gens à la libido enflammée dans la même pièce surtout quand le maître des lieux est pas là, que tout ce qui traîne dans les parages c'est son chat et que ça peut porter à confusion tout ça. Mais au diable les convenances, enfin il paraît en tout cas, surtout que y a aucune ambiguïté entre les deux et que c'est pas trop les nanas qui intéressent Lochy, c'est évident. Du moins pour elle. Elle lui fourre une assiette dans les mains, pour le détendre un peu parce que ça à l'air de bouillonner plus vite que dans une casserole prête à recevoir des spaghettis. C'est pas italien qu'elle a cuisiné ni franchement très sain mais elle espère que l'herbe qu'elle a foutue dans ses brownies ça suffira pour qu'on évite un drame et une crise de larmes. - Bouffes ça plutôt hein, paraît que le chocolat c'est bon pour la déprime. Et quand on se fait larguer aussi. Enfin tu t'es pas fait larguer hein ? Parce que je te jure que peux la jouer super woman et défoncer la tête de n'importe qui, avec mes petits poing inoffensif. Elle sait même pas si c'est officiel leur couple de bras cassé, mais elle est convaincue qu'entre les deux colocs, y a pas qu'un amitié platonique dans l'air et elle à même réussi à en persuadé desmond, c'est pour dire. Elle ne se fait pas prier pendant dix ans quand il lui demande un câlin, parce qu'elle est pas la dernière pour être tactile et qu'en plus de ça le regard qu'il lui lance briserait le cœur de n'importe qui. Elle se colle contre lui, sa tête, gentiment, enfouit dans son cou et ses petits bras qui l'enserrent. Elle a même décidé de se la fermer un peu, le laisser se calmer et tout faire pour le mettre en confiance même si elle a envie de sauter sur lui et de le prier de raconter ce qui lui arrive. Mais il reprend la parole deux petites secondes plus tard et ça l'a fait sourire comme une idiote, parce qu'elle croit que c'est une bonne blague bien juteuse. - Mais je veux bien t'épouser moi hein, tu m'a jamais demandé mais t'as juste à te mettre à genoux et je saute dans une robe de marié direction las vegas, ou n'importe ou en fait. Tu sais, n'importe qui peut se faire un diplôme de prêtre sur le net genre. Du coup on a qu'à demander à desmond et voilà. Bon elle est partie dans un nouveau monologue abruti, mais le regard qu'il n'a de cesse de lui lancer l'inquiète quand même. Elle est toujours collé à lui et pose une main sur sa cuisse histoire qu'il la regarde à nouveau. - Bon allez, t'es pas venu ici pour demander ma main à des si ? Tu peux me parler, tu sais ? Et c'est pas sur qu'elle ne pige que la moitié et qu'elle ne réponde pas à côté mais il ne peut pas la blâmer pour ça si ?
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Thomas J. Adams
• Membrounet serial gaffeur, spécialiste des ours mal léchés •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 360
ϟ Arrivée à Boston : 19/11/2013


MessageSujet: Re: [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe Mer 25 Déc - 19:48

My train of thoughts more like a runaway train
Silver & Lochlann
Quand elle me parle de coeur brisé, j'ai une sorte de hoquet auquel se mêle un rire hystéro. Putain, on dirait la hyène débile du roi lion. Mais c'est que ce serait tellement plus simple à gérer de mettre fait plaquer une fois de plus. Je veux dire, c'est pas comme ci, ce serait la première fois, et puis j'ai jamais vraiment le coeur brisé. Je geins juste pour qu'on me nourrisse de crèmes glacées et qu'on me dorlote. Faut bien exploiter tous les moyens possibles, right ? Mais non, hélas, il ne s'agit pas de la scène de rupture qui me pousse dans les bras de ma meilleure amie. Parce que j'ai beau regarder des romcoms en cachettes, quand y a pas de témoins. Je sais que la vie, c'est foutrement différent. Pas de grandes scènes dramatiques avec musiques pops dégoulinantes en fond sonore. En ce moment, je dirais plutôt que ma vie, elle craint. Parce qu'elle échappe à mon contrôle. Bref, je dénie d'un mouvement de tête agité avant de réclamer ses bras, parce que je suis un gosse et qu'apparemment j'ai besoin d'un teddy bear, armé de boucles blondes et d'une poitrine généreuse s'écrasant contre moi. Et heureusement que j'ai assez de contrôle pour éviter de renifler, genre à en faire des tâches sur son petit haut. Parce que c'est pas glamour, et que je préfère me concentrer sur l'idée de ressentir un truc pour elle. Enfin autre l'amitié débordante et l'affection qui va avec. Je suis pas mort, c'est certain, et certaines parties de moi apprécie la proximité mais je sais que ca reste juste ... futile. Je suis tellement desespéré que je gémis une demande en mariage qui n'a rien de sincère, ni de réellement imbattable. Et elle pige pas, et je comprends parce que la déconne, ca fait partie de notre mode de communication, une raison pour laquelle on s'entends bien. Et je laisse un rire plus sincère échapper mes lèvres, à l'idée de son père officiant notre fugue nuptiale dans un costume d'Elvis. Je pense qu'il sera plutôt à me chasser à coup de pieds au cul, sérieusement, je plains le boyfriend de mon âme soeur platonique parce qu'il a du passer un certain nombres d'interrogatoires. Et quoi de pire qu'un interrogatoire de flic ? J'ai déjà vu law & order un millier de fois. Et Des a tout du bad cop, dans le schéma, good cop, bad cop ...Je pourrais laisser mon esprit dérivé en me demandant si il a ramenait un collègue pour jouer le good cop mais la main de Silver atterit sur ma cuisse, et je reprends pied avec la réalité et mon problème du moment. Je lui offre un faible sourire, et laisse ma tête s'agiter comme ces petits chiens en plastoc sur les plages arrières de bagnoles.

- Et puis parler n'a jamais été un problème pour moi, hein ? Je sens une petite boule au fond de ma gorge, et je me concentre sur sa main sur ma cuisse, un long instant. Je relève les yeux, et je me dis que je suis dans un tel état de panique que je vais faire une connerie. Parce que c'est tellement plus simple de prétendre que les petites blondes hantent mes rêves, plutôt qu'un certain type. Sauf que je suis pas son type, sauf qu'elle a un mec, sauf qu'elle me pense déjà gay, sauf que c'est ma meilleure amie, sauf que si je devais choisir une fille, ce serait probablement elle, sauf que je suis pas amoureux même si j'ai lorgné à l'occaz'. Je laisse ma langue humectait mes lèvres, avant de poser ma main sur la sienne. Je sens une alarme s'allumait dans ma tête, mais je m'en fous. Je dois me prouver quelque chose, je dois oublier parce que je suis terrifié. Parce que j'ai besoin de ... - Oh pitié me tue pas pour ce que je vais faire .... C'est un avertissement comme un autre, alors que je manque un peu de courage, et me contente de poser mon front sur son épaule un instant. Heureusement qu'elle sait déjà que je suis taré parce que j'aide pas vraiment mon cas. Je sais bien les tenants et les aboutissements, parce que j'ai beau paraître stupide pour la plupart des gens qui me connaissent pas, je suis plutôt malin comme mec. Si, si je vous assures. Je laisse ma main glissait pour se poser sur la hanche de mon amie, alors que je relève doucement le regard vers elle. Je me penches, et façon ninja, je m'empresses de coller mes lèvres aux siennes. C'est plutôt agréable, cette sensation. J'ai été célibataire depuis un moment, mais une petite voix au fond de moi me murmure que sa peau est peut être un peu trop douce, qu'elle a une saveur un peu trop fruitée, mais cela ne m'empêche pas de profiter de son choc probable pour prendre l'avantage, et nous pousser dans une position horizontal. Je me contente juste de l'embrasser jusqu'au choc de la claque sur mon visage, qui ne va pas tarder quand elle se rendra compte de mon geste. Je veux dire, je suis pas un violeur non plus. Je suis juste un gars désespéré et au bout du rouleau, et ça vous fait faire des erreurs monumentales. Comme vous retrouver a faire du bouche à bouche à une jolie fille qui n'a rien demandé, et glissait une main sous le bas de son tee shirt pour sentir sa peau et ne pas trahir mon envie de sentir des courbes plus anguleuses et définitivement moins féminines. Elle va me tuer et me ressusciter juste pour le plaisir de me tuer une nouvelle fois, pour avoir oser ce geste. Mais voyons le bon côté, si je meurs, ca m'évitera de devoir refaire face à Keenan après avoir fait ce genre de rêve sur lui. L'espoir fait vivre.
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Qui vous êtes est qui vous êtes, nous sommes des menteurs, nous sommes des voleurs, nous sommes des drogués. On prend notre bonheur comme acquis jusqu’à ce qu’on se fasse du mal ou qu’on blesse quelqu’un d’autre. Nous sommes rancuniers, et une fois face à nos erreurs, nous réinventons le passé, nous nous réinventons, du moins, nous essayons. Nous sommes fier et en proie à la luxure et nous sommes plein de défauts... Et finalement, nos défauts nous rattrapent.
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe Dim 29 Déc - 20:07

Il est vachement moins loquace qu'en temps normal et rien que ça, ça fait sonner tout plein d'alarme et ça fait du bruit dans sa jolie tête blonde. C'est comme si du jour au lendemain, elle se met à faire des phrases qui ont vachement de sens et parler d'action en bourse de manière trop sérieuse. C'est pas crédible et la jolie scène qui se déroule maintenant dans sa chambre ne l'est pas non plus. Parce que ça l'a fait un peu trop flipper et que c'est jamais une bonne chose qu'elle se fasse des films, surtout avec une imagination aussi zarbi que la sienne et un sens du drame qui fonctionne tout aussi bien. Du coup elle pense direct que quelqu'un est mort ou qu'il a raté ses examens, ou qu'il a subi une attaque de moineaux pas content en sortant de chez lui et qu'il s'est réfugié chez elle, mais ça c'est juste parce qu'elle a regardé « les oiseaux »la veille et que ça l'a bien fait paniquer, genre à vous traumatisé de tout les piafs de la terre, déjà qu'elle aime plus trop les clowns et des bouches d'égouts à cause d'une connerie dans le genre, faudrait pas voir à exagéré non plus. Mais ça pas d'un film d'Hitchcock qu'il a l'air de sortir, il est flippé certes mais peut être pas assez et y a pas de musique d'ambiance dans le genre flippante qui le suit partout donc sa théorie tombe à plat par terre, à côté de toutes les autres qui la prenne par surprise depuis qu'il a débarqué chez elle. Non pas qu'elle est pas contente de le voir, parce que c'est Lochlann, qu'elle se sent tellement à l'aise avec lui qu'il est pas rare de la voir se trimbaler en culotte devant lui sans gène, de lui raconter sa vie sexuelle en détail parce que c'est forcement pas à Desmond qu'elle va faire partager ses histoires de galipettes dans les réserves d'hôpitaux pas nets et compagnie. Ils sont proches mais elle a pas tellement envie qu'il sorte sa carabine à nouveau, parce qu'elle reste une gamine à ses yeux et elle aime pas mal agir comme tel, faut bien se l'avouer. Ça lui permet de pas regarder la réalité en face, de faire des yeux de biche en hurlant à la face du monde que c'est juste une gosse, même si c'est plus forcement le cas. Ça n'empêche rien au fait qu'il ne parle pas, que ça fout une sale ambiance rien que dans son crâne et qu'elle finit par lui prendre la main, juste pour le réveiller un peu. En vrai, elle a envie de le secouer mais elle a pas non plus envie de lui faire peur alors qu'il a franchement déjà l'air pas comme d'habitude. Elle se demande 5 secondes si on ne lui a pas pris son Lochlann à elle et qu'on l'a remplacé par un monsieur qui dit pas n'importe quoi, et si elle le dit pas à haute voix elle non plus, c'est vraiment que y a un truc qui cloche.

Bah en temps normal non, t'arrive plutôt bien à me suivre dans mes délires. Si tu veux je fais un monologue sur le système de reproduction des chauves-souris, et t'hoches la tête pour dire que t'es d'accord.

Si elle raconte n'importe quoi, c'est d'abord parce qu'elle est comme ça et que c'est trop tard pour échanger son cerveau comme un cadeau de noël qu'on n'aime pas trop, mais aussi parce qu'elle sait pas trop quoi penser du fait qu'il a l'air perdu, comme une petit chiot abandonné. Ça lui donne envie de lui faire des câlins et c'est d'ailleurs ce qu'elle fait, même si de son côté, on a vraiment l'impression qu'elle câline un ours en plus, plutôt que quelqu'un a qui elle aimerait faire des gosses. Non pas qu'elle le trouve pas attirant, dans un monde où il serait hétéro, et que les géants suédois qui clope sans cesse serait en rupture de stock, elle est convaincue que serait son âme sœur et dans un sens ça l'est déjà, le sexe et le roulage de pelle en moins. Elle est toujours dans ses bras, attend qu'il reprenne la parole mais quand il le fait elle arque un sourcil sans vraiment trop capter de quoi il parle, déjà qu'elle n'a pas tout de connecter à l'intérieur, il semble faire exprès de se la jouer père fouras et balance des énigmes qu'elle comprend pas tellement elle a l'impression de pas avoir les bons indices. Et quand il pose ses lèvres sur les siennes, c'est la même chose. Elle ne réagit pas tout de suite et répond un peu au baiser, parce que dans sa tête ça fait tic tout de suite. C'est juste quand elle sent ses mains sous son tee-shirt qu'elle réalise enfin, qu'ils sont maintenant allongés sur son pieu et que Lochlann est en train de l'embrasser. LOCHLLAN, son meilleur ami aussi gay que robin avec batman. Ça tourne pas rond cette histoire et détache ses lêvres des siennes, sans pour autant vraiment se décoller. Si son père entre maintenant, ils sont morts tous les deux mais c'est un détail qu'elle oublie un peu. - Hummmm tu peux me dire ce qu'on fout là ? J'embrasse mieux que keenan ? Non parce que j'ai moins de muscle et en plus je suis un peu moins poilu. N'importe quelles nanas normales aurait sûrement giflé lochlann ou un truc du genre, mais c'est silver et pour l'instant elle essaye juste de comprendre ce qui passe, comme un gamin de 6 ans qui hoche la tête sans arrêt et qui demande comment on fait les bébés.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Thomas J. Adams
• Membrounet serial gaffeur, spécialiste des ours mal léchés •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 360
ϟ Arrivée à Boston : 19/11/2013


MessageSujet: Re: [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe Dim 5 Jan - 15:19

My train of thoughts more like a runaway train
Silver & Lochlann
D'accord, tenter de jouer au hockey avec les amygdales de ma meilleure pote, c'est pas vraiment l'idée du siècle en soit ... Je le sais. Mais je persiste et je signe parce que fuck it, j'ai bien envie de sentir que ca me fait de l'effet. Et pourtant, je ressens rien d'autre qu'un gros paquet de culpabilité. Une pile géante, façon gros tas d'ordures nauséabondes. Pas parce que Silver n'est pas une personne qu'on rêverait d'embrasser, au contraire. Elle est drôle, jolie et surtout délirante. Bref, la meuf idéale en soit. Non la culpabilité, c'est surtout du au faite que ce que je fais au moment où je le fais, c'est pas vraiment pour les bonnes raisons. Et elle finit par réagir à mon attaque tendancieuse mais pas de la façon dont je m'y attends, mais en même temps, c'est Silv', elle fait rien comme les autres et c'est pour ca que je l'aime ( même si apparemment et à mon grand regret, cet amour reste totalement platonique) Et j'enfouirais bien ma tête dans son cou, juste pour avoir à éviter de voir le choc se peindre sur son visage et surtout l'entendre prononcer les mots qui sortent de sa bouche. Et merde mais l'image de brûlure de barbe à force d'embrasser réveille finalement ce traître qui se niche au creux de mes jambes. Sérieusement, man ? Sérieusement ? T'as une jolie fille sous toi, et c'est l'évocation d'embrasser ton coloc qui te fait réagir. J'ai honte de toi, et oui j'entretiens des discours avec mes organes génitaux parce que je suis vraiment au fond du trou. Bref, l'idée que j'avais fini par se révéler la meilleure et je la lâches pas, je l'écrase un peu comme une grosse loutre naufragé, mais au moins je me réconforte alors que je lâches un rire nerveux. Je me dis que je peux peut être compter sur son père pour débarquer à l'improviste et m'achever à coup de carabine. Honnêtement ce serait un geste de charité et de clémence à ce point là. - gnhhahanhhh. Et okay, les sons qui sortent de ma bouche, on pas vraiment de sens, alors je finis par me redresser et la libérer, mais je sens bien que je suis aussi rouge qu'une tomate. Je suis doublement embarrassé.

- Je suis désolé ... Ben Ouais, c'est vrai, je le suis désolé, j'avais pas prévu de faire ce genre de cascade impromptu quand j'ai débarqué, alors que mon navire vient de se prendre un iceberg. Je suis le titanic et je suis entrain de couler. Je passe mes mains dans mes cheveux, parce que je suis frustré et que je suis pas con, je me doute qu'elle veut peut être un peu plus d'explication à mon envie de jouer au rodéo subite. Et comment, je vais lui expliquer alors que je les laisser assumer des trucs sur moi pendant tout ce temps. Et elle va peut être me détester doublement. Je suis doué pour gâcher les choses. - J'aurais pas du mais ... Je me suis dit que .... Et j'ai envie de me frapper parce que je suis pas vraiment très clair, et qu'elle mérite au moins une explication à mon comportement, encore plus inhabituel qu'à l'ordinaire. Okay, je suis un grand garçon et je peux le faire. Je vais lui offrir une centaine de gâteau au chocolat si nécessaire pour me faire pardonner après. Elle aime le chocolat, non ?

- Silver ... Je me retourne subitement, évitant quand même de l'éborgner dans ma précipitation et attrapant ses mains. - Silver ... Je sais que tu as toujours assumé que ... j'étais pas spécialement fan de hockey sur gazon, et que je préférais jouer à la balle mais .... Je prends une profonde inspiration. - C'est pas vraiment le cas ... enfin ... Bref, je suis intéressé par les filles ... était ... J'en sais rien. Je lâche une de ses mains et je la pose sur mon nez pour me le pincer. - Pourquoi tu pense que Keenan est mon petit ami ? Oui, voilà c'est un bon point de départ, ou pas, non en faite, j'ai pas vraiment envie de connaître ses raisons parce que j'ai un peu ( lire beaucoup) la trouille de toutes ses émotions, et je m'empresse de plaquer ma main sur sa bouche - Non, en faite, ne réponds ... Parce que j'ai un peu peur de la réponse en vrai, ô desespoir ... C'est le moment où j'ai le droit de sortir ma drama queen, non ? Je me relaisse tomber sur le lit, et place mon bras sur mes yeux. - Pourquoi, j'arrive pas à être excité par toi ... tu es parfaite dans ton genre, t'es une bombe et totalement le genre de fille dont je serais tombé amoureux en un claquement de doigt .... Pourquoi, je me mets à faire des rêves bizarres sur Keenan, pourquoi ? C'est de ta faute, t'as fini par me rendre gay à force de me prendre pour un gay ... Et d'accord l'accusation est injuste, la pauvre, elle n'a rien à se reprocher mais comme tout animal acculé, on se mets sur la défensive et on sors un paquet de connerie. - Je suis pas gay ... Mais je couine certainement comme une fillette en tous les cas. - Je suis pas gay, alors pourquoi je veux ses bébés ? Je finis par la regarder avec un regard de supplique. - Enfin pas littéralement parce que c'est impossible mais .... Ouais tu piges le truc quoi.
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Qui vous êtes est qui vous êtes, nous sommes des menteurs, nous sommes des voleurs, nous sommes des drogués. On prend notre bonheur comme acquis jusqu’à ce qu’on se fasse du mal ou qu’on blesse quelqu’un d’autre. Nous sommes rancuniers, et une fois face à nos erreurs, nous réinventons le passé, nous nous réinventons, du moins, nous essayons. Nous sommes fier et en proie à la luxure et nous sommes plein de défauts... Et finalement, nos défauts nous rattrapent.
Revenir en haut Aller en bas






Invité
• Invité •


Are you ready to explode?




MessageSujet: Re: [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe Dim 26 Jan - 9:20

Ce qui est sur, c'est qu'elle gère pas franchement bien les crises. Elle a aucun self-contrôle et le seul réconfort qu'elle peut espérer pouvoir apporter c'est beugler des phrases débiles, parler d'œuf au plat, de fraise tagada et de pas savoir jouer aux échecs, mais d'avoir toujours rêvé dire échec & mat même si elle en comprend pas le but. C'est pas vraiment le meilleur moyen de remonter le moral des troupes. Pas sur que quand votre poisson rouge s'est jeté du bocal vous avez envie d'entendre qu'elle comprend pas trop les règles d'un quelconque jeu de dames amélioré. Mais pourtant, c'est ce qu'elle fait de mieux, parler sans aucune retenue, dire n'importe quoi à n'importe quel moment. Peut être que le silence l'a rend nerveuse, et regarder son meilleur pote qui panique comme pas permis ne l'a rassure pas des masses non plus. Elle ne se détache même pas trop de lui, ne flippe pas et lui en colle pas une comme elle a surement vu faire dans un tas de films. D'ailleurs, ça ressemble à un mauvais épisode d'une télénovelas cette histoire. Tellement qu'elle flippe un peu qu'il lui confesse qu'en fait, c'est son frère caché, qu'ils ont été séparé à la naissance et qu'il a perdu la mémoire parce que leur mère, d'origine argentine, a essayé de le tuer, parce qu'il est amoureux de sa sœur, qu'il sait pas que c'est sa sœur. Et c'est pas crédible parce qu'ils sont même pas tout les deux mates de peau, mais maintenant elle a la conviction que tout ce qu'il pourra lui dire sera un poil moins dramatique que le film qui se joue maintenant dans la tête. Ce qui ne l'aide pas non plus à adapter une autre tactique pour lui sortir la tête hors de l'eau. À part plongée avec lui et lui faire un massage cardiaque elle voit pas trop, et il semble parti lui-même sur du bouche à bouche et ça l'a dérangerait
Même pas trop de lui rouler des pelles toute la journée pour le rassurer. Parce que ça au moins elle sait faire, déchiffrer ce qu'il raconter quand il lâche des sons qui ne semblent pas vraiment être des mots très complexes, elle a plus de mal.

Hein ? T'as inventé une nouvelle langue et tu me l'a même pas dit ? Remarque j'y pense depuis longtemps hein, ce serait vachement cool et on ferait comme dans le seigneur des anneaux, sauf qu'on est pas des elfes et que s'y on sort un bouquin il sera forcement pas aussi cool, mais on peut toujours essayer. Au pire on fait des dessins, mais moi à part les bonhommes bâtons et les poissons, je maîtrise pas trop l'art plastique

Elle sait pas si ça le fait marrer ni si ça le détend mais elle parle sans vraiment réfléchir, et puis ça laisse à lochlann au moins le temps de chercher ses phrases, de rougir comme une tomate et de d'essayer de plus trop buger. De son côté elle cesse de l'interrompre, même si c'est pas trop l'envie qui lui manque. Quand il arrive enfin à reprendre la parole, elle fait les yeux ronds, et ne réagit pas tout de suite parce que ce qu'il dit n'a pas de sens, les mots veulent dire quelque chose et ils sont pourtant bien dans l'ordre mais dans son cerveau ça se connecte pas tout de suite. Elle imagine que c'est comme quand on dit aux gosses que finalement, le père noël, il n'existe pas. Même si, lochlan qui ne suce pas que des glaçons, c'est franchement plus crédible qu'un type qui réussit à livrer toute la planète le soir de noël, en seulement une nuit. Même avec le décalage horaire et les différents fuseaux ça lui paraît quand même super compliqué. Elle parle pas de ça, elle se la ferme pour une fois et essaye de tout assimiler avant de lui taper sur la tête, d'un coup peut être un peu sec. Elle vient de réaliser qu'il s'est foutu de sa poire, même si elle sait que c'est pas forcement son genre. Mais elle se revoit bien se balader en tenue légère, ça explique peut-être les regards de haine que son ours grognon de coloc lui lançait, mais elle ne comprend pas tout non plus. Elle a encore du mal à le croire, croire qu'il est pas gay parce qu'elle en était tellement persuadée y a deux minutes. C'est comme penser deux secondes que george michael il joue pour l'autre équipe. D'ailleurs elle capte toujours pas comment toute l'Amérique à pu se choquer, parce que pour elle les short moulants et les chansons de gonzesses, ça trompe personne. - Genre ça t'a pris ce matin de me faire ton coming out à l'envers toi ? Tu sais que t'es en train de bousculer tout mon univers. Un peu comme quand les beatles se sont séparé. Ou qu'ils sont morts, je sais même plus. T'es sur que t'es pas gay ? Non parce que tu me choques là, c'est peut-être juste une passade hein. Genre, tu crois que t'aime bien les seins, mais en fait non.

Et c'est le monde à l'envers, parce qu'elle a l'impression d'être une maman choquée que son petit lui ait avoué avoir des envies sexuelles pas très normales. Elle tente de le rassurer et sert sa main dans la sienne et tente un sourire de grosse idiote. Parce qu'il semble tout perdu et qu'elle a une grosse envie de lui pincer les joues. - non non non, me coupe pas la parole, ou alors je porte plainte. Y a bien une loi, je sais pas dans quel état, où c'est pas légal de pas laisser les mini blonde parler. Sauf si y a un Indien dans l'histoire. Ou un truc comme ça. Je mélange tout peut être. Je sais pas, grincheux, il te regarde avec des yeux pleins d'amour, et je pensais que c'était pas platonique, j'en sais rien. Elle pense même pas qu'ils sont vraiment ensemble, plus qu'ils sont sur le point de conclure et ça chamboule toutes les théories qu'ont pas mises longtemps à germer dans son esprit. Va falloir faire avec. Tu veux dire des rêves genre, ou il est pas très habillé ? Et tu me sors que t'es hétéro après, ça a franchement pas trop de sens tu sais. Et si c'est moi qui dis ça c'est flippant. Attends, je sais. Tu ressens quelque chose quand je fais ça ? Et comme elle est franchement pas pudique et qu'elle a envie d'aider parce qu'elle est comme ça, elle pose la main de lochlan sur sa poitrine et de son côté, lâche la sienne pour la poser sur son entre-jambe. La position est franchement pas glamour, mais elle le connaît tellement qu'elle est capable de tout faire avec lui. Et y a aucune ambiguïté. Comme quand elle le croyait gay, sauf que pour le coup il l'est sûrement réellement. Elle se vexera pas s'il a aucune réaction dans le pantalon, difficile de se concentrer si il est à fond sur un barbu pas trop mal dans son genre. - Ouais, je pige ouais, mais t'es sûr que tu me dis tout ? Il s'est jamais rien passé entre vous ? Parce que qu'en même, j'ai même réussi à convaincre desmond que vous faisiez des cochonneries, je me suis pas fais des films toute seule si ? Merde, je panique là, tu sais. Je sais pas si je suis vraiment la personne qu'il te faut pour te parler de ça, quoi qu'on peut toujours télécharger des films pornos gay et voir si t'aimes bien.

Elle sait même pas si elle est sérieuse, sûrement que si vu l'état de la nana mais elle est sort son portable et fait défilrt son répertoire jusqu'à trouver le type parfait pour ce genre de crise existentiel. Enfin parfait, tout est relatif. Elle pianote à toute vitesse. GAY EMERGENCY et l'envoie à Bran. Au moins elle n'a pas dit à mason de ramener sa fraise, on est sauvé.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Thomas J. Adams
• Membrounet serial gaffeur, spécialiste des ours mal léchés •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 360
ϟ Arrivée à Boston : 19/11/2013


MessageSujet: Re: [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe Sam 15 Fév - 18:55

My train of thoughts more like a runaway train
Silver & Lochlann

Quand même, je me demande bien ce que je fous moi, j'ai une nana mignonne comme tout et je peux pas m'empêcher de me dire que c'est pas l'idéal pour réveiller mes instincts primaires. Je veux dire, je suis encore assez jeune pour que même un léger souffle de vent dresse le mât en moins de dix secondes, alors qu'est-ce qui va pas dans ma tête ? J'en sais rien, et je tente tant bien que mal de me faire comprendre à l'aide de bruits digne d'un phoque à l'agonie sur les bords de la banquise. Sauf que je suis loin d'être aussi mignon que bibifoc, et je ressembles plus à une épave qu'à rôti au soleil pendant une dizaine de jours. Bref, je crève à moitié, enfin pas littéralement mais j'en fais une bonne démonstration et je vois bien que j'arrive pas à me faire comprendre ... Mais elle pourrait faire un effort et lire dans mon cerveau, non ? Ca pourrait être cool, mine de ... Genre Jean Grey, la combinaison en cuir avec le X dessus lui irait à ravir, je suis sur, tiens je devrais peut être lui dire de se teindre les cheveux en roux, pour voir. Sauf que maintenant, je me dis que la prochaine fois, où je vais me faire un marathon x-men, je vais être plus du genre à fantasmer de me faire attacher à un lit par Wolverine que d'enlever sa combinaison moulante à la jolie rousse. Et je vais pas commencer à m'imaginer Keenan dans une de ses fameuses combinaisons parce que sinon mon corps risque de réagir et ce serait improductif par rapport au point que j'essaye de prouver. En gros, c'est la mort totale dans mon caleçon à l'effigie d'un de mes super héros favoris. Et je sais bien qu'en même temps, je la choque parce qu'elle, elle a toujours pensé que j'étais du genre à aimer les grands barbus. Et je me dis que si c'est comme ca que mes parents vont réagir si je leur annonce un jour, je suis mal barré. Quoique ma mère, je me dis, elle a du parler à Silver. Non parce que sérieusement, j'ai l'impression qu'elle me pense filer le parfait amour avec mon colocataire, je me dis, elle insisterait pas autant pour rencontrer l'homme qui partage ma vie si c'était juste platonique, non ? Merde ... Tout le monde l'avait réalisé avant moi, c'est ça ? Je peux me prendre une bonne baffe, s'il te plait Silver. Et je peux que acquiescer de manière stupide à ses propos mais j'ai du mal à croire que Keenan me regarde avec des yeux pleins d'amour, mais c'est ma meilleure amie, elle est censé encourager mes crushs et pensait que tout le monde veut une pièce de ce corps de gringalet. Si elle savait qu'en vérité, les regards de Keenan, c'est juste son envie de m'étrangler du à ma dernière boulette du moment.

Mais mon cerveau court-circuite un peu quand je fais connaissance de sa poitrine, et qu'elle fait de même avec ce vilain traître qui reste aussi passif qu'un pirate devant un trésor. Fais pas ton blasé, c'est pas comme ci, t'avais vécu la situation, bon nombre de fois. Fuck, fuck. Je ressemble à rien, et j'ai ma tête misérable, celle qui me fait probablement ressemblé à un rat d'égout avec la sueur qui perle sur mon front. Et si je prie mentalement, c'est pas parce que je me dis qu'elle va se vexé mais plutôt que la perspective est terrifiante. Parce que mon corps semble s'être programmé sans me demander mon service et que je devrais quand même être un tant soit peu troublé, sauf que non. Je suis peut être trop paniqué pour ca, tu me diras. Je couines entre mes dents et lui lance, un regard rempli de désarroi. Et je devrais peut être lâcher du leste, parce que je sens bien qu'elle panique presque autant que moi.

- Jamais ... Enfin, jamais sérieusement ... Je veux dire, ca m'est déjà arrivé de prétendre et lui aussi, mais c'était juste parce que ... Je retiendrais presque pas les gros sanglots qui menace de perler comme un gros gamin. C'était pas un jeu, pour moi pas vrai. J'étais jaloux de cette fille, je voulais marqué mon territoire. Et c'est pour ca que je me suis emporté quand il s'est moque de moi, comme il l'a déjà fait un million de fois auparavant. Parce que j'avais peut être la tentation de dire oui, parce que j'avais peut être envie de dire oui, sauf que j'étais trop stupide pour en prendre conscience. Je me rends compte que ma main est encore sur les seins de la jeune femme, et je presse une fois comme ci, je me devais de le faire, mais rien, alors je me relaisse tomber en arrière comme la drama queen que je peux être. - Silverrrrr .... Tu es la seule personne à qui je peux parler de ça ... Je veux dire, je peux pas en parler à Jay ou Zeke ... Parce que ces crevards, je les adore mais je suis sur qu'ils se fouteraient de ma gueule, et qu'au final je me retrouverais au point de départ. Je pense et soudain je me redresse et je la regarde, je tente de communiquer mentalement avec elle. Mais comme, on a déjà noté, elle est pas doté du don de lire dans les pensées.

- Bran. Et je vois que la communication silencieuse a peut être marcher ce coup ci parce qu'elle est déjà entrain de ranger son portable et je vois pas qui d'autres elle aurait pu appeler. Bran, il est parfait pour l'occasion, non ? Vu qu'il est gay et adulte, enfin techniquement sur le papier au moins. Il a du bien passé par un cas de conscience comme le mien, non ? Genre, je devrais peut être lui demander si c'est un truc de barbe ou quoi ? Non, je pourrais lui poser bien trop de questions qui seraient sans sens mais en même temps, c'est parfait, il parle un peu mon langage. - Enfin, je suppose qu'il va probablement suggéré les pornos aussi. Sors ton pc, Graham, on a des recherches à faire. Et je me repositionne de manière à me retrouver à ses côtés sur  son lit, plutôt qu'à moitié à califourchon sur elle. Et après tout, c'est peut être pas si bizarre que de regarder du porno gay avec ma meilleure amie, je me souviens avoir regarder mes premiers pornos à douze ans dans le garage avec mes frères. Et Silver, c'est un peu comme ma sœur même si on partage pas le même sang. Je dirais probablement pas non, non plus à un gros pot de crème glacée mais je vais pas abusé non plus. Je crois que j'en ai déjà assez fait avec le coup du roulage de pelle. Je plantes mon visage dans son cou, et juste parce que je me sens sentimental d'un coup, je peux pas m'empêcher de lui dire. - T'sais que t'es la meilleure, ma Silv'. Je sais pas comment je ferais si t'étais pas là, je serais probablement perdu dans un bar gay à me faire draguer par des drags queens et prêt à reprendre le premier avion pour l'Irlande. Au moins, nouer mes doigts avec les siens, ça me donne ma dose de courage pour pouvoir retourner à l'appart et faire face  à mon foutu coloc qui perturbe tous mes plans. Putain, je crois que c'est presque de l'amour ... C'est surement de l'amour, mais je suis pas encore prêt pour coller des labels.
Code by Silver Lungs

ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

Qui vous êtes est qui vous êtes, nous sommes des menteurs, nous sommes des voleurs, nous sommes des drogués. On prend notre bonheur comme acquis jusqu’à ce qu’on se fasse du mal ou qu’on blesse quelqu’un d’autre. Nous sommes rancuniers, et une fois face à nos erreurs, nous réinventons le passé, nous nous réinventons, du moins, nous essayons. Nous sommes fier et en proie à la luxure et nous sommes plein de défauts... Et finalement, nos défauts nous rattrapent.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Brandon Reynolds
• Admin bien membré, spécialiste maçonnerie •


Are you ready to explode?


ϟ Conversations : 1193
ϟ Arrivée à Boston : 09/11/2013


MessageSujet: Re: [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe Dim 16 Mar - 15:23

    C'est pas qu'il ait rien à foutre de sa journée, bien au contraire. Les tâches ménagères ça a jamais été son truc. Il serait capable de manger ses céréales dans un verre doseur à force d'avoir la flemme de faire la vaisselle... C'est sans doute ce qui le catégorise dans la classe des adultes manqués. Il a raté le coche à la sortie de la fac. Enfin, encore faudrait-il qu'il y soit allé. Son allé-retour illico presto en école de police puis passer par la case prison ne lui en a pas donné vraiment le temps alors il est là, allié à des forces inconnues qui le font traîner avec des gamins de vingt ans. Souvent. Pas tout le temps. Il est pas au point où il a envie de s'en taper et de finir sa vie avec un môme mais ouais, il aime bien jouer le rôle du grand frère protecteur pour ceux en recherche d'un quelconque salut. Non pas que les conseils de Bran soient les meilleurs de l'univers... Apparemment, c'est ce que certains pensent, sinon ils prendraient pas la peine de lui envoyer des textos pour le sortir de son ennui. Comme Silver par exemple. Toujours là pour le sortir de ses frasques, l'aider à triompher du mal et ces conneries. C'est un peu une version féminine et différente de Mason. Quelqu'un qu'il utilise à sa guise et guide à travers les épreuves... Bon, certes, il a rien de Gandalf ou de Yoda mais c'est bien de le croire. Puis, avoir des gens tarés dans une équipe de bras cassés il paraît que ça aide toujours. Surtout pour rire un bon coup.

    GAY EMERGENCY.

    Les deux mots lui font arquer un sourcil. Aux dernières nouvelles, elle sortait pas avec un géant de trois mètres la gamine? Chercher dans ses souvenirs l'aide à peine. Faut dire que les jeunes ça change tellement de cap ces temps-ci. Être bi, être hétéro, être homo, ça devient une mode d'avoir une identité sexuelle. En fait, il se rappelle pas s'être posé autant de questions quand il avait leur âge... C'est tombé sur sa gueule comme ça, comme un métro qui vous arrive en pleine tête puis c'est pas dur de s'en rendre compte quand les mecs dans les vestiaires vous donnent la trique. Au fond, Bran a jamais été gêné par l'idée. Ça peut paraître bizarre, avec sa famille réac' de merde mais bon, après tout ils avaient déjà d'autres raisons de pas pouvoir le piffrer alors pourquoi s'en faire pour une de plus? C'est ce qu'il y a de bon dans le fait d'être le vilain petit canard de la famille. Un troisième téton ou une attirance pour les barbus ne vous fera pas pour autant rentrer dans l'ordre. Enfin bref, Bran a l'impression d'avoir mille ans à force de créer une barrière entre lui et ceux avec qui il traîne. Il les comprend bien sûr, il est pas débile mais y'a un fossé. Comme quoi, si on l'appelle sur ses lumières c'est qu'il doit pas être si paléolithique que ça. C'est bien, Bran, dis-toi ça, ça évitera les idées brumeuses et restantes.

    L'appart des Graham, Bran connaît l'adresse, il y est déjà allé pour voir Silver, lui demander deux-trois services. Après tout elle l'a pas mal aidé, à son tour, même si ça veut dire être traumatisé par deux lesbiennes ou pire. Il s'attend à tout avec cette gamine. Escaliers montés quatre à quatre, porte ouverte, et on se prépare au pire, right?

    - Silver? T'es là? J'espère que t'es pas à poil. Ou que y'a pas un truc awkward du genre faut t'emmener à l'hôpital et je suis le seul nom sur lequel t'as pu cliquer parce que tu faisais un truc sexuel bizarre. Je te préviens, tu me paieras mes séances de psy pour m'en remettre si c'est le cas.


    Les voix qui viennent de la chambre le font rouler des yeux mais ça l'empêche pas d'aller voir, même si c'est le point de non-retour. Courage, Bran, ça peut pas être pire que si...

    - Lochlann? Bordel. Qu'est-ce que tu fous là? Je croyais que c'était une gay emergency, Silv. Si tu trompes ton mec c'est pas mon problème. Enfin à moins que vous ayez besoin de mes conseils avisés pour avoir une bonne excuse, je peux vous aider... Enfin ça dépend si je suis rémunéré ou non. Bref, de quoi on parle?


    C'est aussi simple que ça et au moins, pas de traumatisme en vue. Merci seigneur
    .

    ﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴﺴ

    TAZER.
    Means for every point you make
    your level drops, kinda like its starting from the top, you can't do that...
    Revenir en haut Aller en bas






    Contenu sponsorisé
    • •


    Are you ready to explode?




    MessageSujet: Re: [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe

    Revenir en haut Aller en bas

    [SILV] Lately my whole aim is to maintain and regain control of my mainframe

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Boston Tea Party :: RPG-
    Sauter vers: